2 min de lecture Basket

Mondial de basket : les États-Unis conservent leur titre

Les Américains ont remporté ce dimanche en Espagne un nouveau titre de champion du Monde en dominant largement la Serbie (129-92).

James Harden (23 points) et la Team USA a largement dominé la Serbie en finale du Mondial de basket en Espagne.
James Harden (23 points) et la Team USA a largement dominé la Serbie en finale du Mondial de basket en Espagne. Crédit : AFP / PIERRE-PHILIPPE MARCOU
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le monde éberlué a redécouvert la puissance athlétique, la vitesse d'exécution et l'adresse irréelle des joueurs made in NBA. Les États-Unis ont conservé leur titre mondial ce dimanche, en battant la Serbie 129 à 92 en finale de la Coupe du monde de basket à Madrid. 

C'est le cinquième titre mondial pour les Américains (après 1954, 1986, 1994 et 2010), qui n'avaient encore jamais réussi le doublé. Seules deux nations dans l'histoire l'avaient fait jusque-là : le Brésil (1959, 1963) et la Yougoslavie (1998, 2002).

Un gouffre entre cette équipe et les autres

Jamais sans doute depuis 1992 et la "Dream Team" originelle, celle des Michael Jordan, Magic Johnson et Larry Bird, le gouffre entre les Etats-Unis et le reste du monde n'avait paru aussi béant. Le choc est d'autant plus grand que cette équipe américaine ne comprend aucune des grandes stars actuelles de la NBA, de LeBron James à Kevin Durant en passant par Carmelo Anthony.

Mais elle dispose de plusieurs jeunes de grand talent, qui devraient prendre leur relais dans quelques années, comme Anthony Davis ou encore Kyrie Irving, insolent d'adresse ce dimanche (26 points au final, à 6 sur 6 à trois points) et élu MVP du tournoi. Avec ce titre, les Américains, doubles champions olympiques sortant, sont directement qualifiés pour les JO-2016 à Rio.

L'empreinte de "coach K"

Ils ont apporté une nouvelle preuve - si besoin en était - qu'ils disposent d'un réservoir sans fond. Seuls trois joueurs actuels (Derrick Rose, Rudy Gay et Stephen Curry) étaient au Mondial-2010, et deux (James Harden et Anthony Davis) aux J0-2012.

Ce succès qui marquera l'histoire porte l'empreinte de Mike Krzyzewski, lequel a inculqué sa rigueur, son sens du collectif et son leadership à ce groupe jeune et manquant d'expérience du jeu Fiba. "Coach K" a remporté dimanche sa 75e victoire en 76 matches à la tête de la sélection. Depuis la défaite en demi-finale du Mondial-2006 devant la Grèce - la seule qu'il ait connue -, les États-Unis en sont à 63 victoires d'affilée.

La Serbie, héritière de la Yougoslavie qui avait été la première à battre une équipe américaine composée de joueurs NBA dans un grand tournoi au Mondial-2002, n'aura au final soutenu la comparaison que pendant quatre petites minutes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Basket États-Unis Serbie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants