1 min de lecture Sport

Laure Manaudou a dû interrompre sa grossesse

L'ancienne nageuse Laure Manaudou, retraitée depuis le 30 janvier, a été contrainte d'avorter alors qu'elle était enceinte de son deuxième enfant.

Laure Manaudou sur le plateau du Grand Journal de Canal+ le 30 janvier 2013 lors de l'annonce de sa retraite sportive
Laure Manaudou sur le plateau du Grand Journal de Canal+ le 30 janvier 2013 lors de l'annonce de sa retraite sportive Crédit : AFP/F.Guillot

"J'ai aujourd'hui la tristesse d'annoncer que cette grossesse a dû être interrompue"
Via un communiqué, Laure Manaudou, retraitée des bassins depuis fin janvier, a annoncé la mauvaise nouvelle. "Lors de ma déclaration officielle de retraite sportive le 30 janvier dernier, j'ai fait part de ma deuxième grossesse après avoir respecté les précautions d'usage. J'ai aujourd'hui la tristesse d'annoncer que cette grossesse a dû être interrompue pour des raisons médicales. Je suis très attristée par cette nouvelle. J'ai appris de la pratique du sport de haut niveau qu'il n'y avait pas de chemin sans accident de parcours, c'est également vrai sur le plan personnel", écrit la nageuse, qui était enceinte de 4 mois. 

Première championne olympique de l'histoire de la natation française, Laure Manaudou avait donné naissance en avril 2010 à un petite Mano, dont le père est un autre nageur tricolore, Frédérick Bousquet. Médaillée d'or à Sydney en 2004 sur 400 m nage libre, celle qui a décomplexé la natation française a collecté 96 médailles en 12 ans de carrière, battu 7 records du monde, 15 records d'Europe et 78 records de France (petit et grand bassin). 


Laure Manaudou en images : cliquez pour lancer le diaporama :



Laure Manaudou : records et médailles :
.

Lire la suite
Sport People Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants