2 min de lecture Jeux Olympiques

JO Paris 2024 : un prélèvement sur les licences sportives pour boucler le budget ?

REPLAY / DOCUMENT RTL - Le président du CNOSF avance cette piste pour faire décoller le budget de la candidature de la capitale française.

ballon- soir de ligue1 Le Journal des Sports Le Service des Sports
>
JO Paris 2024 : vers un prélèvement sur les licences sportives pour boucler le budget ? Crédit Image : AFP/T.Samson | Crédit Média : Jean-Michel rascol | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Jean-Michel Rascol

Comme le révélait RTL, Paris 2024 peine à boucler son budget de candidature. Le Comité national olympique sportif français comptait sur les dons pour financer une partie de la candidature aux Jeux Olympiques. Or les bracelets "Je rêve des Jeux" (au prix de deux euros), lancés en septembre dernier par un clip avec toutes nos grands stars du sport (Tony Parker ou Karim Benzema, notamment), ont fait un flop. Par ailleurs, les 2.024 grands donateurs, recrutés pour donner 2.024 euros par an jusqu'à la désignation en 2017, sont très loin d'être 2.024.

Au total, on estime qu'il faut 60 millions d'euros pour financer et organiser une bonne candidature et pour gagner. 30 millions d'euros sont financés par les pouvoirs publics. Les organisateurs doivent trouver l'autre moitié, dont 10 millions d'euros grâce aux dons. Mais sur ces 10 millions, seuls 629.000 euros sont dans les caisses. "Beaucoup de gens disent 'oui, oui, je vais participer', et puis pour des raisons diverses et variées ne le font pas immédiatement", explique Denis Masséglia, le président du CNOSF.

L'objectif est toujours de récolter 10 millions d'euros d'ici 2017

Face à ce constat, il va réunir les Fédérations olympiques et l'ensemble du conseil d'administration cette semaine "pour analyser les résultats et voir quelles pistes on se donne dans les mois à venir". Parmi celles-ci, est-il possible de solliciter les Fédérations sportives à travers les licences ? "Tout est possible, répond Denis Masséglia. Lorsque l'on a eu un débat sur le fait de mettre, par exemple, un euro par licence, certaines Fédérations ont dit 'oui', d'autres ont dit 'attention, moi je n'y arriverai pas'. Après, parmi les devoirs, il y a celui de montrer que l'on doit participer financièrement", lance-t-il.

Malgré les difficultés actuelles, la feuille de route des 10 millions d'euros récoltés en septembre 2017, lorsque la ville hôte des JO 2024 sera choisie, est toujours d'actualité. "Il n'a jamais été question d'y renoncer", assure le Marseillais de 68 ans. Les adversaires de Paris sont Los Angeles, Rome et Budapest. La France n'a plus organisé les Jeux d'été depuis 1924, dans la capitale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques Exclu RTL JO 2024
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants