1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. JO 2024 : les erreurs que Paris doit éviter pour l'emporter
1 min de lecture

JO 2024 : les erreurs que Paris doit éviter pour l'emporter

DÉCRYPTAGE - La capitale française a annoncé mardi 23 juin à 12h sa candidature aux Jeux Olympiques 2024.

Les anneaux olympiques à Sotchi en 2014
Les anneaux olympiques à Sotchi en 2014
Crédit : AFP/J.Nackstrand
Jean-Michel Rascol & Gregory Fortune

Paris s'est lancé mardi 23 juin dans l'aventure olympique en officialisant sa candidature à l'organisation des JO 2024. Forte d'un dossier déjà structuré et des leçons des campagnes passées, la capitale veut mettre toutes les chances de son côté pour accueillir les Jeux, cent ans tout juste après ceux de 1924. 

Deux années de préparations et de tractations

C'est donc désormais parti pour deux années de préparations et de tractations avant la décision finale du Comité international olympique. Durant toute cette période, Il y a beaucoup d'erreurs à éviter, notamment que les personnalités politiques soient en première ligne. 

C'est en effet aux sportifs de porter la candidature. C'est aux athlètes d'en être les ambassadeurs, même si la caution des politiques est primordiale. Il convient donc de trouver un juste équilibre entre décideurs et acteurs. Un membre du CIO aura toujours plus de facilités à converser avec Marie-José Pérec ou Teddy Riner qu'avec un haut commis de l'État.

Ne pas croire que la France est LA patrie des Jeux

Autre point essentiel : il ne faut pas croire que la France, patrie du baron Pierre de Coubertin, doit avoir à ce titre un avantage moral sur ses concurrents. Ce n'est pas le cas. Il est également impératif de ne pas prendre les candidatures adverses pour cible, la stratégie consistant à démontrer que l'on est supérieur à ses rivaux sans les citer.

À écouter aussi

Et puis il faut rester à l'écoute de la population, s'assurer de son adhésion ; le CIO opère d'ailleurs ses propres sondages dans les villes candidates. Ainsi, à Boston, le souffle olympique semble être déjà retombé : 87% des Américains interrogés préfèrent la construction d'un nouveau parc de loisirs à l'organisation des Jeux. À chacun ses rêves.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/