1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. JO 2024 : la France annonce des Jeux modestes et raisonnés
2 min de lecture

JO 2024 : la France annonce des Jeux modestes et raisonnés

Les Jeux ne coûteraient que 6 milliards d'euros, soit deux fois moins que les Jeux de Londres. Explications.

Les anneaux olympiques près de la Tour Eiffel le 12 mars 2005
Les anneaux olympiques près de la Tour Eiffel le 12 mars 2005
Crédit : AFP/G.Bouys
La rédaction numérique de RTL & AFP

Paris va se lancer mardi dans l'aventure olympique en officialisant sa candidature à l'organisation des JO-2024. Forte d'un dossier déjà structuré et des leçons des campagnes passées, la capitale veut mettre toutes les chances de son côté pour accueillir les Jeux, cent ans tout juste après ceux de 1924. Le coût de 6 milliards annoncé par les promoteurs apparaît faible relativement aux éditions de Londres-2012 (12 milliards) ou de Sotchi (plus de 30 milliards d'euros). 

Une candidature à 60 millions

Étape décisive, la campagne de candidature a un coût. Estimé pour Paris à 60 millions d'euros, il comprend le financement du comité de candidature --probablement créé sous forme de GIP à la rentrée-- qui comptera jusqu'à une cinquantaine de salariés jusqu'à l'été 2017, date de l'élection à Lima, la réalisation du dossier technique et surtout la communication, nationale et internationale, autour du projet. Pour assurer ce dernier point, Paris s'apprête à engager un cabinet de consultants internationaux. 

Trois milliards pour le comité organisateur et les installations temporaires

Le budget du comité d'organisation des jeux Olympiques est à peu près identique d'une édition à l'autre, oscillant entre 2,6 et 3,5 milliards d'euros. Sont inclus dans ce poste budgétaire les frais nécessaires à la tenue, durant six semaines, des JO et de leur pendant paralympique: le gîte, le couvert et le transport des athlètes, l'installation et le déplacement des médias et accrédités, l'embauche de personnel, les factures d'énergie ainsi que les installations sportives éphémères. 

Ces dépenses sont financées pour une large partie par le comité international olympique (CIO) qui octroie au comité organisateur une enveloppe d'un milliard de dollars (883 ME), qui montera à deux milliards (1,76 MdE) à partir des JO-2020 à Tokyo, issus des droits de retransmission télévisée et de son programme marketing.

Trois milliards pour financer les grandes infrastructures

À écouter aussi

En ce qui concerne Paris-2024, le budget hors comité organisateur estimé par ses promoteurs à moins de 3 milliards d'euros, comprend la construction d'un village olympique d'environ 17.000 lits (transformé dans un second temps en logements), d'un centre des médias, d'une piscine et des travaux d'accessibilité pour les handicapés dans les transports

Petite subtilité néanmoins, le réseau de transport du Grand Paris ayant été voté et budgété avant la candidature, il n'entre pas dans la colonne des dépenses. Le tout serait financé par 50% d'argent public.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/