3 min de lecture Jeux Olympiques

Jeux Olympiques : pourquoi Paris a échoué en 2008 et 2012

ÉCLAIRAGE - C'est une première étape en vue de l'organisation des JO 2024, dont la ville hôte sera désignée en 2017 : le Conseil de Paris a approuvé lundi 13 avril l'engagement de la capitale dans une candidature.

Les anneaux olympiques près de la Tour Eiffel le 12 mars 2005
Les anneaux olympiques près de la Tour Eiffel le 12 mars 2005 Crédit : AFP/G.Bouys
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Jean-Michel Rascol

Cent ans après un deuxième accueil des Jeux Olympiques (Paris avait déjà organisé la deuxième édition, en 1900), la capitale de la France va-t-elle organiser les JO en 2024 ? Une première étape a en tout cas été franchie lundi 13 avril avec l'approbation par le Conseil de la ville de l'engagement dans une candidature

Si l'exécutif va dans le même sens, Paris pourrait officiellement faire acte de candidature au début de l'été. Un dossier devra ensuite être transmis au CIO le 8 janvier 2016 au plus tard ; les villes retenues seront connues en avril/mai 2016, avant un choix définitif durant l'été 2017 à Lima, au Pérou.

La capitale reste sur deux échecs

Paris a officiellement été candidate à l'organisation des Jeux d'été à deux reprises depuis le début des années 2000. Pour deux échecs. C'était en vue des Jeux de 2008 (finalement attribués à Pékin) et de 2012 (Londres). Deux cas de figure bien différents, comme le rappelle Jean-Michel Rascol, responsable des sports olympiques pour RTL.

Pour 2008, Samaranch, avait exigé que l'Asie obtienne les Jeux pour la première fois

Jean-Michel Rascol, responsable des sports olympiques pour "RTL"
Partager la citation
À lire aussi
Kylian Mbappé avec les Bleus en Moldavie le 22 mars 2019 Jeux Olympiques
Kylian Mbappé peut-il disputer les Jeux Olympiques en 2020 ?

"Pour les Jeux Olympiques de 2008, le choix avait été fait dès 2000, explique-t-il. Le président du Comité International Olympique de l'époque, l'Espagnol Juan Antonio Samaranch, avait exigé que l'Asie obtienne les Jeux pour la première fois". 

Et il obtient gain de cause. Le 13 juillet 2001, Pékin est choisi à la majorité absolue au deuxième tour de scrutin (56 voix) devant Toronto (22), Paris (18) et Istanbul (9). "Mais la candidature française n'était qu'une candidature de 'témoignage'", nuance Jean-Michel Rascol. La Chine devient le 22e pays à accueillir les JO. 

Pour 2012, Paris avait le meilleur dossier

Jean-Michel Rascol, responsable des sports olympiques pour "RTL"
Partager la citation

Quatre ans plus tard, la France retente sa chance. Et cette fois "Paris a le meilleur dossier", se souvient le chef adjoint du service des sports de la rédaction de RTL.  "Mais la candidature de la capitale française va pêcher sur deux points", poursuit-il. "Samaranch a laissé sa place au Belge Jacques Rogge (en 2001, ndlr), qui ne dicte plus sa loi de la même façon que son prédécesseur sur les membres du CIO appelés à voter". 

Ceux-ci sont beaucoup plus influencés par le lobbying des pays en lice. Celui de l'Anglais Sebastian Coe, considéré comme l'un des plus grands athlètes de l'histoire de l'olympisme, va s'avérer payant pour une candidature de Londres tardive. Durant deux ans, le champion olympique du 1.500 m en 1980 et 1984 consacre l'essentiel de son temps à les convaincre.

Paris présentait un dossier plus politique

Jean-Michel Rascol, responsable des sports olympiques pour "RTL"
Partager la citation

Dans le même temps, "Paris présentait un dossier plus politique, avec Bertrand Delanoë et Jean-François Lamour en première ligne alors que les sportifs figurent au second plan", souligne Jean-Michel Rascol. Le maire de la capitale et le ministre des Sports de l'époque, double médaillé d'or en escrime en 1984 et 1988, n'ont pas les mêmes retours que Sebastian Coe.

Jacques Chirac et Jean-François Lamour le 5 mai 2004
Jacques Chirac et Jean-François Lamour le 5 mai 2004 Crédit : AFP/P.Kovarik

Par ailleurs, "la candidature de la France est parfois considérée comme arrogante, hautaine, révèle le journaliste. La nation de Pierre de Coubertin (fondateur des Jeux dans leur version moderne, ndlr), a tendance à considérer que les Jeux lui appartiennent, qu'ils vont lui revenir". Le 6 juillet 2005, après quatre tours de scrutins, Londres est choisie aux dépens de Paris par 54 voix contre 50. 

Des leçons retenues

"De ces erreurs, des leçons ont été retenues, conclue Jean-Michel Rascol. Pour 2024, pour que la candidature puisse l'emporter, Bernard Lapasset et Tony Estanguet doivent se consacrer pleinement au lobbying". Le premier abandonnera probablement la présidence de l'International Rugby Board, le second, triple champion olympique de canoë, a sensiblement la même image que Coe en 2003, avant que ce dernier ne prenne les rennes du dossier anglais. En outre, la France dispose désormais de meilleurs relais au sein des différentes Fédérations sportives qu'à l'époque. 

Dernier élément positif en vue de 2024 : la règle de l'alternance par continent voudrait, en théorie, que les Jeux reviennent en Europe ou aux États-Unis après être passés par Rio de Janeiro en 2016 puis Tokyo en 2020. Outre Paris, Rome, Hambourg, Boston et peut-être une ville sud-africaine seraient tentés par l'aventure. Mais pour l'Allemande et l'Américaine, une consultation auprès de la population pourrait enrayer la machine... et faire le bonheur de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques JO 2024 Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777359548
Jeux Olympiques : pourquoi Paris a échoué en 2008 et 2012
Jeux Olympiques : pourquoi Paris a échoué en 2008 et 2012
ÉCLAIRAGE - C'est une première étape en vue de l'organisation des JO 2024, dont la ville hôte sera désignée en 2017 : le Conseil de Paris a approuvé lundi 13 avril l'engagement de la capitale dans une candidature.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jeux-olympiques-pourquoi-paris-a-echoue-en-2008-et-2012-7777359548
2015-04-13 19:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Hnve2M8R8GWDrx7b_H0xwA/330v220-2/online/image/2015/0413/7777359909_les-anneaux-olympiques-pres-de-la-tour-eiffel-le-12-mars-2015.jpg