3 min de lecture XV de France

Guy Novès : les chantiers du nouveau sélectionneur à la tête du XV de France

INVITÉ RTL - L’entraîneur emblématique du Stade Toulousain a officiellement succédé à Philippe Saint-André à la tête du XV de France, dimanche 1er novembre.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
6 minutes pour trancher du 02 novembre 2015 Crédit Image : AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Tour à tour balayés par l'Irlande puis la Nouvelle-Zélande en quart de finale, les Bleus ont quitté la Coupe du monde la tête basse. Le Mondial à peine terminé sur le troisième sacre des All Blacks, Philippe Saint-André a fait ses adieux au XV de France, laissant la place à Guy Novès. Le patron emblématique du Stade Toulousain a quitté les bords de la Garonne pour prendre ses nouveaux quartiers à Marcoussis, centre d'entraînement du XV de France.

Mais les interrogations sont nombreuses après quatre ans sous l'ère Philippe Saint-André. Largement décrié sur le jeu proposé ou les choix sportifs, le désormais ex-sélectionneur tricolore s'en va avec l'étiquette de pire bilan pour un sélectionneur du XV de France depuis 1991 : 44% de victoires. Guy Novès, qui détient l'un des plus beaux palmarès du rugby (10 titres de champion de France, 4 titres européens), a donc la lourde tâche de relancer un rugby français en perdition depuis quatre ans.

Retrouver confiance

"Il faut d'abord vivre à l'intérieur, apprendre à connaître les joueurs, selon le nouveau sélectionneur, pour apporter des idées nouvelles et des visions différentes. Non pas qu'ils prennent du plaisir sur le terrain mais qu'ils puissent en donner aux gens qui nous entourent. J'entends souvent dire que les joueurs doivent prendre du plaisir sur le terrain, mais je pense que ce qui est important c'est que ce plaisir-là doit se transmettre aux gens qui viennent dans les stades".

À lire aussi
Guy Novès et Bernard Laporte le 4 novembre 2017 à Marcourssis rugby
Rugby : la FFR condamnée à verser un million d'euros à Guy Novès

Pour Guy Novès, ces joueurs, qui sont des professionnels, vivent correctement de leur passion, du métier qu'ils ont choisi. "En ce sens, c'est déjà un énorme plaisir. Il faut que ces joueurs comprennent qu'ils ont une véritable mission. Et leur mission est d'une part donner du plaisir et d'autre part donner envie aux spectateurs de les revoir et leur donner envie de jouer à ce jeu".

Vers un nouveau fond de jeu

Le style Guy Novès c'est donc "apprendre à connaître ces joueurs complètement pour en tirer le meilleur ou permettre aux joueurs de donner le meilleur d'eux. Et surtout leur faire comprendre qu'ils sont des élus et qu'ils représentent la France". Mais la problématique est bien plus profonde alors que les supporters attendent un véritable renouveau au sein du XV de France. Nouveau staff, nouvelles arrivées, et nouveau jeu à l'heure où les Français n'ont jamais su faire la différence face aux poids lourds de l'ovalie. "On essayera d'orienter ces joueurs vers une nouvelle technique de jeu", a déclaré le sélectionneur lançant surtout que "le style Guy Novès, c'est aussi avoir une forme d'humilité".

"Le style Guy Novès, c'est quelqu'un qui ne travaille pas seul, qui travaille avec des compétences autour de lui, c'est-à-dire un staff, que ce soit Yannick Bru ou Jean-Frédéric Dubois. Je ne cite que les deux premiers mais le staff est bien plus élargi évidemment. Le tournoi va arriver rapidement c'est certain puisqu’on aura la chance d'avoir les joueurs 3 ou 4 jours avant le premier match contre l'Italie, mais c'est comme ça, il y a une règle en France et il va falloir s'y adapter. Et s'adapter pour essayer de donner le meilleur tout simplement."

Quelle équipe, quel capitaine ?

Mais dans ce débat sur le fond et sur la forme de remise sur pied du XV de France, la question des joueurs va rapidement revenir sur le devant de la scène. Sur qui Guy Novès va-t-il s'appuyer alors que Frédéric Michalak et Pascal Papé ont tiré leur révérence en Bleu. Quels jeunes vont tirer profit de ce changement à la tête du XV de France ? François Trinh Duc va-t-il regagner une place au sein du groupe tricolore alors que Rémi Talès est l'exemple même du rugby propre et sécuritaire prôné par Philippe Saint-André ? 

Des questions qui viennent s'ajouter à celle concernant Thierry Dusautoir. Le Toulousain, pièce emblématique de l'ère Saint-André et capitaine emblématique des Bleus, gardera-t-il son brassard ? Une question à laquelle n'a pas répondu le nouveau sélectionneur. "Ce qui est certain, c'est que la décision se prendra après discussion avec Yannick et Jeff (Dubois)", assure-t-il affirmant que la place de Serge Blanco était confirmée à ses côtés. Et de conclure, avec un espoir certain, de redonner envie d'aller voir une belle équipe de France. "S'ils m'ont choisi, c'est qu'ils ont choisi Guy Novès avec sa personnalité, alors vous dire si je vais avoir les coudées franches, oui j'ai les coudées franches effectivement et je ne vois pas mon rôle différemment." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
XV de France Équipe de France de rugby Rugby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780333398
Guy Novès : les chantiers du nouveau sélectionneur à la tête du XV de France
Guy Novès : les chantiers du nouveau sélectionneur à la tête du XV de France
INVITÉ RTL - L’entraîneur emblématique du Stade Toulousain a officiellement succédé à Philippe Saint-André à la tête du XV de France, dimanche 1er novembre.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/guy-noves-le-nouveau-selectionneur-du-xv-de-france-est-l-invite-de-rtl-7780333398
2015-11-02 07:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/w4-42Rno9TZWMg011wOZNA/330v220-2/online/image/2015/0513/7778357490_guy-noves-pourrait-prendre-les-renes-du-xv-de-france.jpg