1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. France-Écosse : le XV de France s'impose dans la douleur
2 min de lecture

France-Écosse : le XV de France s'impose dans la douleur

COMPTE-RENDU - Le XV de France a souffert pour venir à bout de l'Écosse (19-16) le 5 septembre en match de préparation pour la Coupe du monde de rugby.

Mathieu Bastareaud contre l'Écosse le 5 septembre 2015
Mathieu Bastareaud contre l'Écosse le 5 septembre 2015
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

Ce XV de France ne ménagera décidément pas ses supporters. Alors même que les deux sorties face à l'ogre anglais étaient accompagnées de promesses, et surtout qu'il y avait eu une progression dans le contenu, les troupes de Philippe Saint-André, ont offert ce samedi 5 septembre un match qui maintient le scepticisme des uns et tempère l'optimisme des autres. 

On a certes retrouvé une certaine solidité des Bleus, mais face à une mêlée écossaise peu réputée, le pack ne pouvait que dominer, c'est dans les enchaînements suivants que le XV de France a encore une fois semblé limité, brouillon, désordonné. 

Manque de maîtrise, pas d'imagination

Dès le début, la soirée promettait de ne pas emballer les spectateurs du Stade de France pour le dernier match de préparation avant la Coupe du monde en Angleterre (18 septembre - 31 octobre). Les deux équipes s'observaient sans prendre de risques. La peur de se blesser avant la phase finale ? Allez savoir. Toujours est-il que Laidlaw enquillait les pénalités, de même que Michalak dans une première période marqué par le manque d'ambition et de maîtrise technique. L'Écosse menait 9-6 à la pause. 

La charnière Michalak / Tillous-Borde n'arrivait pas à imprimer le rythme nécessaire pour animer le jeu, et les trois-quarts ne se montraient pas non plus très inventif. On attendait plus de création, on avait une récitation mal apprise. Au retour des vestiaires, la seconde période semblait avoir 30 acteurs animés d'intentions plus ambitieuses, il restait à convertir cela en points. 

De meilleures intentions, pas plus pour le moment

À lire aussi

On tentait des lancements de jeu des deux côtés mais il manquait vraiment de la fluidité. Côté français, les enchaînements buttaient toujours sur un timing imparfait et une technique approximative. Quand Scott Spedding perce, il manque de soutien, quand Bastareaud fend les lignes adverses il s'écroule et ne cherche pas la continuité du jeu. Quand Huget slalome sur 50 mètres, son pied trouve la touche peu avant la "Terre Promise". À l'heure de jeu, Spedding envoie une pénalité de 50 mètres et la France passe devant 12-9. 

L'Écosse ne se désarmait pas, et arrivait même à marquer un essai. À la suite d'un contre assassin, après une perte de balle des Bleus, Russel frappait au pied et trouvait dans une diagonale Tommy Seymou. L'ailier profitait d'un raté de Spedding pour marquer entre les poteaux. Un coup dur, une punition pour une équipe qui perd trop de ballons. Le XV au Chardon était de son côté parfait eu égard à ses moyens. Solides en défense, les Écossais étaient réalistes en attaque. 

Les Français vont alors assiéger le camp adverse et multiplier les mêlées. Denton sort 10 minutes et les Bleus vont profiter de leur surnombre, à force d'avoir user son adversaire. À la sortie d'une mêlée, Parra trouvait Talès qui passait à l'intérieur pour Noa Nakaitaci. Le puissant ailier de Clermont résistait au retour adverse et marquait l'essai. Parra transformait et la France l'emportait 19-16. Sans génie, sans inspiration. Il reste deux semaines pour hausser le niveau, sans doute que le physique et le jeu seront bien mieux. Le tout est de savoir si ce sera suffisant. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/