1 min de lecture Dopage

Dopage : le cycliste William Bonnet contrôlé alors qu'il est forfait sur blessure jusqu'en 2016

Le coureur français William Bonnet, grièvement blessé et opéré pendant le Tour de France, a annoncé avoir fait l'objet d'un contrôle antidopage "ciblé" à son domicile.

William Bonnet (FDJ) lors de Paris-Nice, le 8 mars 2015
William Bonnet (FDJ) lors de Paris-Nice, le 8 mars 2015 Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

La lutte contre le dopage est un combat de tous les instants dans le cyclisme. C'est pourquoi les coureurs doivent être disponibles et géo-localisables tous les jours, et bientôt toutes les nuits, pour pouvoir faire l'objet d'un contrôle inopiné. Mais William Bonnet a appris aussi qu'il pouvait faire l'objet d'un dépistage y compris en cas de longue blessure.

Immobilisé trois mois à cause d'une lourde chute collective lors de la 3e étape du Tour de France, le coureur français de l'équipe FDJ a été soumis à un contrôle, mercredi 29 juillet vers 22 heures. Une situation qu'il a déploré sur son compte Twitter. "C'est ça un contrôle ciblé ? Facile, je ne bouge pas de chez moi pendant trois mois. Pas de course avant 2016", a-t-il écrit dans un message directement adressé au compte de l'Union cycliste internationale, l'instance dirigeante du cyclisme.

Opéré pour une fracture pluri-fragmentaire de la deuxième vertèbre cervicale, William Bonnet porte un lourd appareillage au niveau de son cou. D'après ce qu'il avait annoncé dix jours après sa chute et son abandon, "la consolidation prendra entre deux et trois mois" puis il devra passer par une séance de "rééducation avant de pouvoir reprendre position sur un vélo".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dopage Cyclisme Blessure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants