3 min de lecture Rugby

Coupe du monde 2015 de rugby : Frédéric Michalak, une présence logique dans le XV de France ?

DÉCRYPTAGE - Frédéric Michalak, déjà deux Coupes du monde au compteur, pourrait bien en disputer une troisième puisqu'il a été retenu dans la liste des 36 pré-sélectionnés par Philippe Saint-André pour le Mondial 2015.

Frédéric Michalak le 6 juin 2014
Frédéric Michalak le 6 juin 2014 Crédit : AFP/P.Hamilton
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Sa présence est peut-être celle qui fait le plus parler. Frédéric Michalak a été convoqué dans le groupe des 36 joueurs présélectionnés par Philippe Saint-André pour la préparation de la Coupe du monde en Angleterre (18 septembre-31 octobre). L'ancien prodige du rugby français, qui accumule les blessures depuis plusieurs années, a une nouvelle chance de faire parler son expérience. Le demi d'ouverture devra se montrer sous ses meilleurs jours pour ne pas se faire distancer par François Trinh-Duc et Rémi Talès, tous deux retenus dans cette liste, et même Jules Plisson, en position de joker de luxe comme 37e joueur. 

Mais il faut avouer que Frédéric Michalak et le XV de France, c'est une histoire qui dure. En 2001, alors qu'il vient juste de siffler sa 20e bougie, Bernard Laporte lance dans le grand bain ce joueur polyvalent, alternant aussi bien en 9 et en 10. Il est alors la coqueluche du public tricolore, la star en devenir, le joueur que le XV de France attendait. La pression est immense sur ce pur produit du centre de formation toulousain. Peut-être trop. En 2003, alors qu'il est vu comme le "messie" pour le rugby français, il s'effondre totalement en demi-finale de la Coupe du monde face à l'Angleterre, laissant la vedette à Jonny Wilkinson.

Deuxième meilleur marqueur de l'histoire du XV de France

Mais 12 ans plus tard, Frédéric Michalak, passé par Toulouse, les Sharks de Durban et aujourd'hui Toulon, comptabilise tout de même 71 sélections. Surtout, c'est le deuxième meilleur réalisateur de l'histoire du XV de France. Avec 377 points inscrits en Bleu, il devance Dimitri Yachvili (373 points) mais reste trois longueurs derrière Christophe "Titou" Lamaison, qui avait conduit les Bleus en finale de la compétition internationale en 1999.

Une valeur sûre donc, à l'heure où le XV de France est à la recherche d'un buteur
, alors que Camille Lopez et Rory Kockott ont fortement pêché dans ce secteur de jeu lors du dernier Tournoi des VI Nations. "On a vraiment choisi l'expérience. Aussi bien au niveau de François Trinh-Duc, qui revient en forme en club et a connu une Coupe du monde, que de Rémi Talès, qui connaît très bien nos systèmes et l'équipe de France (...) Et comme Sébastien Tillous-Borde n'est pas buteur, il nous fallait ensuite un ouvreur avec énormément de garanties dans le but. Frédéric Michalak a 90% de réussite en équipe de France", a notamment déclaré Philippe Saint-André lors de la conférence de presse. 

On le prend comme ouvreur et comme buteur, même si on sait qu'il peut donner un coup de main comme demi de mêlée

Philippe Saint-André
Partager la citation

Un physique fragile

Celui qui a déjà deux Coupes du monde à son actif pourrait donc en disputer une troisième et faire évoluer encore un peu plus ses statistiques en Bleu. Car si l'ancien prodige fait preuve de polyvalence, c'est bien en position de n°10 que souhaite le faire évoluer Philippe Saint-André. "On le prend comme ouvreur et comme buteur, même si on sait qu'il peut donner un coup de main comme demi de mêlée. Mais cette liste est claire : Fred est considéré comme dix", a-t-il déclaré lors d'un chat organisé par L'Équipe.

À lire aussi
Le XV de France a remporté son premier succès à Cardiff depuis dix ans. rugby
Tournoi des Six Nations : le XV de France s'impose 27-23 face au pays de Galles

Si les statistiques et sa polyvalence jouent clairement en sa faveur, le Toulonnais devra tout de même rassurer sur un point : son état de forme. Régulièrement blessé ces dernières années, la saison 2014/2015 n'a pas échappé à la règle. Victime d'une blessure à l'épaule en septembre dernier, Frédéric Michalak a été tenu éloigné des terrains six mois avant de faire son retour en mars. Un retour de courte durée puisqu'il s'est à nouveau blessé face à Castres, le 9 mai dernier, victime d'une fracture de la main. Si sa saison est terminée, cette blessure ne compromet pas sa participation au début de la préparation, prévue le 6 juillet prochain. Mais son corps devra suivre pour continuer à rêver du trophée Webb Ellis. 

Frédéric Michalak le 25 avril 2015 avec Toulon
Frédéric Michalak le 25 avril 2015 avec Toulon Crédit : AFP/X.Leoty
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby XV de France Coupe du monde de rugby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants