1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : Cavendish doit renoncer, Sagan exclu
1 min de lecture

Tour de France : Cavendish doit renoncer, Sagan exclu

Victime d'une fracture de l'épaule droite après une chute causée par le Slovaque Peter Sagan, le Britannique Mark Cavendish a dû se résoudre à l'abandon.

Mark Cavendish, victime d'une chute le 4 juillet 2017 à Vittel
Mark Cavendish, victime d'une chute le 4 juillet 2017 à Vittel
Christophe Guirard & AFP

Le final de la quatrième étape du Tour de France 2017, dont l'arrivée était jugée à Vittel, a été marqué par deux chutes dans le dernier kilomètre. La plus marquante a été celle du sprinter britannique de l'équipe Dimension Data Mark Cavendish à moins de 200 mètres de la ligne. Poussé contre les barrières par Peter Sagan et tombant lourdement au sol, Cavendish souffre finalement d'une fracture de l'épaule droite. Deux autres coureurs, l'Allemand John Degenkolb et le Britannique Ben Swift, ont également fini au sol lors de cet accrochage.

Peter Sagan, à l'origine de la chute, a été exclu par le jury des commissaires du Tour. Après les premiers examens, "Cav" s'était dit "pas très optimiste" sur ses chances de continuer la course au-delà de la quatrième étape: "En termes de douleur, je me suis déjà blessé deux fois à l'épaule auparavant et cela est plus douloureux maintenant que cela l'avait été.

Le médecin de son équipe Dimension Data avait précisé que les premières radios ne révélaient "ni dislocation ni fracture". Mais Cavendish est allé ensuite à l'hôpital pour passer d'autres examens qui ont permis de conclure à une fracture. 

Sagan a "mis en danger" plusieurs coureurs

Le champion du monde Peter Sagan, qui avait terminé deuxième sur la ligne, a provoqué la chute du Britannique Mark Cavendish et les Commissaires lui reprochent son comportement dangereux. "Le jury a décidé de disqualifier Peter Sagan du Tour de France 2017. Il a sérieusement mis en danger plusieurs coureurs dans le sprint à Vittel. Nous avons appliqué un article du règlement de l'UCI, suivant lequel les commissaires peuvent décider de la disqualification d'un coureur", a déclaré le président du jury des commissaires, le Belge Philippe Marien.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/