1 min de lecture Sport

Basket-ball : la FFBB signe une convention avec 10 pays africains

REPLAY - La Fédération française de basket-ball a signé un accord avec dix pays africains dans le but de développer ce sport par la formation d'éducateurs et la fourniture de matériels.

ballon- soir de ligue1 Le Journal des Sports Le Service des Sports
>
Basket-ball : la FFBB signe une convention avec 10 pays africains Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Éric Silvestro | Durée : | Date : La page de l'émission
Eric Silvestro
Éric Silvestro Journaliste RTL

La Fédération française de basket-ball (FFBB) a présenté ce mardi 9 juin un dispositif de collaboration avec l'Afrique. Elle a signé dix conventions avec plusieurs pays africains dans le but de promouvoir ce sport, notamment par la formation d'éducateurs, l'organisation d'événements et la fourniture de matériels. Sont concernés par cet engagement le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, le Sénégal, le Cameroun, la Guinée équatoriale, la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Rwanda et le Gabon.

D'après le capitaine de l'équipe de France, Boris Diaw, ce partenariat FFBB-Afrique est une étape supplémentaire dans l'avancée du basket-ball. Ce joueur connaît effectivement les enjeux de cette entente, étant donné qu'il a déjà œuvré au Sénégal avec une association.

Ce partenariat est plus officiel et va tout de suite avoir un impact qui sera plus important.

Boris Diaw, capitaine de l'équipe de France de basket-ball
Partager la citation

Notons qu'un grand dîner de gala sera organisé le 22 juillet prochain à Paris, auquel le président François Hollande ainsi que plusieurs chefs d'État africains seront conviés pour une levée de fonds.

RTL vous recommande
Lire la suite
Sport Basket Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants