1 min de lecture Athlétisme

Athlétisme : une étude sur le dopage étouffée par la Fédération internationale ?

A une semaine des prochains championnats du monde d'athlétisme, la Fédération internationale de la discipline (IAAF) est accusée d'avoir bloqué la publication d'une étude gênante.

La finale du 200 mètres femmes des championnats d'Europe d'athlétisme de Zurich, le 15 août 2014
La finale du 200 mètres femmes des championnats d'Europe d'athlétisme de Zurich, le 15 août 2014 Crédit : AFP/O.Morin
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Lors des mondiaux d'athlétisme de Daegu (Corée du Sud) en 2011, des chercheurs de l'université de Tuebingen en Allemagne avaient pu approcher les athlètes en marge de la compétition. C'est là qu'ils auraient conclu qu'entre 29% et 34% des 1.800 participants à la compétition avaient violé la réglementation antidopage au cours des 12 mois précédents.

Cette étude qui démontre "que le dopage est extrêmement répandu parmi les athlètes de haut niveau et reste largement incontrôlé en dépit des dispositifs actuels de tests biologiques" aurait été bloquée par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) comme le rapporte le Sunday Times.

L'étude avait été financée par l'Agence mondiale antidopage (AMA), mais cette dernière avait donné à la Fédération la possibilité de s'opposer à la publication en échange de l'accès aux athlètes, a confirmé l'AMA au Sunday Times. Bien que les chercheurs aient à l'époque signé une clause de confidentialité les réduisant au silence, ils souhaitent aujourd'hui que l'IAAF n'enterre pas ces résultats.

De sérieuses réserves quant aux résultats

De son côté, la Fédération affirme ne s'être jamais opposée à la publication de ces résultats. Si l'IAAF n'a pas souhaité publier cette étude ce serait à cause de "sérieuses réserves sur l'interprétation des résultats". L'instance affirme avoir même soumis l'étude à d'autres chercheurs qui avaient eux-mêmes émis des réserves. Finalement, ces réserves avaient été confiées à l'université de Tuebingen qui n'aurait jamais donné de réponse à l'IAAF. La Fédération a dénoncé des allégations "sensationnalistes et trompeuses".

À lire aussi
Armand Duplantis à Liévin le 19 février 2020 athlétisme
Saut à la perche : pas de nouveau record du monde pour Armand Duplantis

Le Sunday Times avait publié plus tôt en août des informations selon lesquelles sur 5.000 athlètes contrôlés entre 2001 et 2012, 800 présenteraient des valeurs sanguines "suspectes ou hautement suspectes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Dopage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants