1 min de lecture Sport

4 sportifs de haut niveau sur 10 gagnent moins de 500 euros par mois

DÉCRYPTAGE - Loin de l'image d'Épinal du footballeur millionnaire, de nombreux sportifs de haut niveau ou professionnels vivent dans des conditions sociales précaires.

La Française Émilie Fer en septembre 2013 en République tchèque
La Française Émilie Fer en septembre 2013 en République tchèque Crédit : AFP/M.Cizek
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Jean-Michel Rascol

Oubliez le cliché du footballeur millionnaire. La réalité, c'est que 4 sportifs de haut niveau sur 10 gagnent moins de 500 euros par mois (45.000 euros en moyenne pour les joueurs de Ligue 1). C'est ce que souligne un rapport remis mercredi 18 février au secrétaire d'État aux Sports, Thierry Braillard. 

41 mesures pour protéger les sportifs pendant et après leur brève carrière

Ce document propose une quarantaine de mesures pour donner une protection sociale à ces athlètes, parfois champions olympiques. C'est le cas d'Émilie Fer, qui a du mal à joindre les deux bouts, alors qu'elle fut la première Française médaillée d'or en canoë-kayak à Londres en 2012, avant de devenir championne du monde en 2013. Son palmarès est riche mais on en reste là. Comme de nombreuses athlètes, il lui est très difficile de vivre de son sport au quotidien.

Émilie Fer à Londres en août 2012
Émilie Fer à Londres en août 2012 Crédit : AFP/Y.Cortez

Non, on ne gagne pas notre vie

Émilie Fer
Partager la citation

"Moi je touche une aide du ministère via ma Fédération qui s'élève à 3.000 euros par an, détaille-t-elle. On nous raconte qu'on fait briller la France à l'étranger lors de grands événements, qu'on est même la fierté du pays. Et à côté de ça, beaucoup de gens ne se rendent pas compte que ça n'est pas évident. Non, on ne gagne pas notre vie, et l'après carrière peut être très difficile". La championne se pose même la question, à 32 ans et à 18 mois des Jeux Olympiques de Rio, d'arrêter sa carrière sportive pour entrer dans le monde du travail.

Le rapport remis à Thierry Braillard fait des propositions pour que les athlètes de haut niveau puisse bénéficier d'une couverture sociale afin d'être pris en charge à 100% en cas d'accident du travail, ce qui n'est pas le cas actuellement. Il va s'en dire que cette jeunesse qui espère triompher ne cotise pour la retraite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants