2 min de lecture 24 Heures du Mans

24 Heures du Mans : Alpine veut conserver sa couronne

Vainqueur l'an passé, l'écurie française veut à nouveau briller sur le circuit de la Sarthe dans une année ô combien importante pour la marque.

Alpine pour les 24 Heures du Mans 2017
Alpine pour les 24 Heures du Mans 2017 Crédit : Alpinecars.com
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

C'est avec beaucoup d'humilité qu'Alpine aborde cette 85e édition des 24 Heures du Mans. Pourtant auréolée d'un titre de championne du monde d'endurance et tenante du titre sur le circuit de la Sarthe en catégorie LMP2, l'écurie française a raté son début de saison avec deux contre-performances à Silverstone et à Spa : "Nous arrivons ici gonflé à bloc. Nos équipes ont travaillé sans relâche car c'est primordial de bien figurer au Mans", explique Bernard Ollivier le directeur général adjoint d'Alpine. "Nous devons à la fois être performant mais aussi donner la meilleure image de la marque au monde entier car n'oublions pas qu'à la fin de l'année, sortira notre Alpine de route actuellement fabriquée à l'usine de Dieppe."

Alors pour aller chercher un nouveau sacre en terre mancelle, Alpine a enrôlé cette année un grand pilote, vainqueur de l'épreuve en 2010 en LMP1 avec Audi, en 2016 toujours dans la catégorie reine avec Porsche mais aussi en 2013 sur Porche en catégorie GT.

Nos équipes ont travaillé sans relâche car c'est primordial de bien figurer au Mans

Bernard Ollivier
Partager la citation

"Il ne me reste plus qu'à gagner en LMP2", sourit Romain Dumas qui sera dans le baquet de l'Alpine n°36 en compagnie de l'Américain Gustavo Menezes et du Britannique Matt Rao. "Plus sérieusement, quand Alpine m'a proposé ce challenge, je n'ai pas hésité. Roulez en Alpine, ici au Mans, dans une voiture Française, devant son public, c'est juste incroyable, magique. Seul Alpine procure cette sensation, cet engouement du public."

Romain Dumas au Mans en juin 2017.
Romain Dumas au Mans en juin 2017. Crédit : Alpinecars.com

"Entendre à nouveau la Marseillaise"

"Mais cette année il va falloir batailler et ne rien lâcher", reprend Nelson Panciatici au volant de la n°35 (associé au Brésilien André Negrão et au Caennais Pierre Ragues). "La concurrence en LMP2 va être redoutable, notamment avec des pilotes issus de la Formule 1 comme Rubens Barrichello ou encore Jean-Éric Vergnes."

À lire aussi
Michael Fassbender. sports mécaniques
Michael Fassbender en France pour préparer les 24 heures du Mans

Autre paramètre cette année, les 25 bolides engagés dans cette catégorie LMP2 sont tous équipés du même moteur, un Gibson de 650 CV. "Ce qui fait que nos voitures sont beaucoup plus puissantes. Nous avons gagné ici au Mans dix secondes au tour par rapport à l'an passé. Toute l’équipe a donc travaillé des semaines sur la fiabilité de notre Alpine A470", ajoute Gustavo Menezes.

Revenu il y a cinq ans aux 24 Heures du Mans, Alpine espère donc continuer à faire rêver ses fans lors de cette 85e édition des 24 heures du Mans "pour espérer entendre à nouveau la Marseillaise sur le podium dimanche après-midi", conclut Bernard Ollivier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
24 Heures du Mans Sports mécaniques Courses
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants