1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. 24 Heures du Mans 2016 : victoire de Porsche au terme d'un incroyable scénario
1 min de lecture

24 Heures du Mans 2016 : victoire de Porsche au terme d'un incroyable scénario

Le Français Romain Dumas, l'Allemand Marc Lieb et le Suisse Neel Jani (Porsche 919 Hybrid n°2) se sont imposés dimanche 19 juin en profitant de la panne de la Toyota n°5, qui a calé sous la passerelle d'arrivée à un tour de l'arrivée.

La Porsche 919 Hybrid numéro 2 de Neel Jani, Romain Dumas et Marc Lieb franchit la ligne d'arrivée dimanche 19 juin 2016 ua Mans.
La Porsche 919 Hybrid numéro 2 de Neel Jani, Romain Dumas et Marc Lieb franchit la ligne d'arrivée dimanche 19 juin 2016 ua Mans.
Crédit : Kamil Zihnioglu/AP/SIPA
Gregory Fortune
Journaliste

Incroyable dénouement pour cette 84e édition des 24 Heures du Mans. La Toyota n°5, que le Japonais Kazuki Nakajima partageait avec le Suisse Sébastien Buemi et le Britannique Anthony Davidson, s'est arrêtée au 383e tour, quelques minutes avant 15h, en raison d'une panne mécanique alors qu'elle avait réalisé une course parfaite. La victoire revient donc à la Porsche n°2, partie en pole position, et qui aura finalement parcouru un tour de plus.

Le Français Romain Dumas, l'Allemand Marc Lieb et le Suisse Neel Jani apportent à la marque allemande sa 18e victoire dans la Sarthe, record absolu. Dumas, déjà victorieux en 2010 dans une Audi, c'est la 2e. De son côté, Toyota court toujours après son 1er succès dans la Sarthe depuis ses débuts en 1986. Quand le drapeau à damier s'est abaissé sur la Porsche, les dirigeants de la marque japonaise sont restés stoïques, figés comme des statues de marbre devant les écrans de contrôle de leur stand. 

Fabien Barthez 12e

L'autre Toyota TS050 Hybrid, la n°6 du trio Stéphane Sarrazin-Mike Conway-Kamui Kobayashi a finalement pris la 2e plcae, devant l'Audi n°8 de Loïc Duval-Oliver Jarvis-Lucas Di Grassi. Fabien Barthez, accompagné de Paul-Loup Chatin et Timothé Buret (Ligier-Nissan) a terminé à la 12e place. En LMP2, la catégorie réservée aux petits prototypes non-hybrides, Alpine a remporté une victoire amplement méritée grâce à la n°36 36 toute bleue de Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes.

Enfin, dans la catégorie GTE-Pro, la bagarre très attendue entre Ford, Ferrari et Porsche, arbitrée par Corvette et Aston Martin, a tenu toutes ses promesses. Ford a finalement gagné, grâce à Sébastien Bourdais, le plus américain des pilotes manceaux, dont la GT a terminé devant la Ferrari 488 de Giancarlo Fisichella, ex-pilote de F1 comme lui.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/