3 min de lecture Christophe Galtier

Antonetti : "Saint-Etienne est hyper-favori"

Notamment En raison de son "parcours assez exceptionnel" cette saison et de son histoire, Saint-Etienne est l'"hyper-favori" de la finale de la Coupe de la Ligue samedi (21h), estime l'entraîneur de Rennes Frédéric Antonetti. Interview.

Frédéric Antonetti, l'entraîneur de Rennes
Frédéric Antonetti, l'entraîneur de Rennes Crédit : AFP/D.Meyer
Micro générique
La rédaction numérique de RTL

Bouton Foot - suivez la rencontre en direct

Quel pourcentage de chances de victoire vous donnez-vous ?

"Le pourcentage, je ne le connais pas. Je sais que Saint-Etienne est hyper-favori. J'avais employé le mot "tocards" (pour Rennes, ndlr) qui avait choqué tout le monde, parce que je pensais que +outsiders+ n'était pas assez fort; le troisième terme en hippisme est tocard. Les Verts ont un parcours assez exceptionnel depuis janvier, et nous n'avançons pas depuis deux mois. Ils ont l'avantage de la confiance et de l'aura, parce qu'à part la Bretagne, Lyon et la Corse, toute la France est verte. Tous  ces éléments font que notre pourcentage est assez faible". 

L'engouement autour de Saint-Etienne vous arrange-t-il ?

À lire aussi
Nicolas Anelka le 2 février 2017 à Maastricht LOSC
Lille : Galtier explique pourquoi Anelka arrive au Losc

"Qu'on parle beaucoup de Saint-Etienne fait partie du jeu et c'est normal. C'est un club mythique, un club à part dans le coeur des Français. Qu'ils soient favoris en finale, je sais que c'est une force pour eux. J'écoutais une émission l'autre jour, et au bout d'une demi-heure je ne savais pas contre qui allait jouer Saint-Etienne (sourire)... Mais ils ont gagné ça: leur passé est là, c'est le club le plus titré en France, et parce qu'ils font un parcours assez exceptionnel. Nous, on est en crise de confiance et de résultats. C'est des difficultés qu'il faudra surmonter. On aura des chances, beaucoup moins que Saint-Etienne parce qu'ils sont plus forts que nous". 

Enviez-vous leur position ?

"Je ne suis pas quelqu'un d'envieux, mais quelqu'un de très réaliste. Ils sont favoris, ça ne m'arrange ni ne me dérange. On n'a rien à perdre, tout à gagner". 

Le poids de l'histoire peut-il représenter un handicap pour Saint-Etienne ?

"Aujourd'hui, je dirais que c'est un avantage. C'était déjà vrai à mon époque il y a neuf ans. S'il n'y avait pas eu cette histoire, je ne serais pas allé à Saint-Etienne qui était 17e de L2. L'histoire dans les clubs aide dans les moments difficiles". 

Mais ils peuvent avoir la pression après 32 années sans trophée...

"Nous, ça fait 42. Même là on est perdant" (rires). 

Quel a été le discours de la famille Pinault auprès des joueurs ?

"Un discours positif. M. Pinault est venu dire tout le bien qu'il pensait de son club et de son équipe, c'était très positif, une bonne chose". 

Avez-vous senti une progression cette semaine dans le mental de vos joueurs ?

"J'ai perçu une envie de bien faire. Ca va être dur pour nous, c'est difficile de préparer un match dans ces conditions, mais c'est de notre faute, depuis deux mois on ne marche pas bien". 

Vos joueurs vous ont-ils promis de vous faire gagner ce match après vos deux finales perdues de Coupe de la Ligue (avec Bastia en 1995 au Parc des Princes, et avec Nice en 2006 au Stade de France) ?

"C'est gentil de me le rappeler (sourire)... Dans le monde professionnel, ça ne ne passe pas comme ça. Tout ce que je peux dire sur ce groupe, c'est que c'est des bons gars. Ils doivent progresser dans la préparation des matches, mais c'est un groupe très agréable. Je suis fier d'entraîner cette équipe, même si aujourd'hui on est en grosses difficultés". 

Vous retrouvez le Stade de France...

"Je ne suis venu qu'une fois, et ne suis jamais venu en tant que spectateur. La première fois, je découvrais. On vient faire notre finale, on va donner tout notre coeur, et celui qui mérite de gagner doit la gagner". 
  
Propos recueillis en conférence de presse 

Saint-Etienne face à Rennes
Saint-Etienne face à Rennes Crédit : IDE


Coupe de la Ligue : le palmarès

Au Stade de France :
2012 : Marseille (bat Lyon 1-0 a.p.)
2011 : Marseille (bat Montpellier 1-0)
2010 : Marseille (bat Bordeaux 3-1)
2009 : Bordeaux (bat Vannes/L2 4-0)
2008 : Paris SG (bat Lens 2-1)
2007 : Bordeaux (bat Lyon 1-0)
2006 : Nancy (bat Nice 2-1)
2005 : Strasbourg (bat Caen 2-1)
2004 : Sochaux (bat Nantes 1-1, 5-4 t.a.b.)
2003 : Monaco (bat Sochaux 4-1)
2002 : Bordeaux (bat Lorient 3-0)
2001 : Lyon (bat Monaco 2-1 a.p.)
2000 : Gueugnon (L2) (bat Paris SG 2-0)
1999 : Lens (bat Metz 1-0)
1998 : Paris SG (bat Bordeaux 2-2, 4-2 t.a.b.) 
  
Au Parc des Princes :
1997 : Strasbourg (bat Bordeaux 0-0, 6-5 t.a.b.)
1996 : Metz (bat Lyon 0-0, 5-4 t.a.b.)
1995 : Paris SG (bat Bastia 2-0) 

Lire la suite
Christophe Galtier Coupe de la Ligue Frédéric Antonetti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants