1 min de lecture Sport

Affaire Zahia : l'avocate de Ribéry étonnée du renvoi en correctionnelle

Les deux internationaux français, Karim Benzema et Franck Ribéry, ont été renvoyés en correctionnelle pour "sollicitation de prostituée mineure" mardi dans l'affaire Zahia. L'ordonnance du juge d'instruction André Dando concerne 8 personnes et le Zaman Café, le lieu des faits. L'avocate de Franck Ribéry est surprise de cette décision tandis que l'avocat de Karim Benzema n'a pas pu être joint. En revanche, l'avocat de Zahia, semblait plutôt s'attendre à cette décision.

Les footballeurs Karim Benzema (à gauche) et Franck Ribéry (à droite) lors d'une séance d'entraînement au Havre, le 14 août 2012
Les footballeurs Karim Benzema (à gauche) et Franck Ribéry (à droite) lors d'une séance d'entraînement au Havre, le 14 août 2012 Crédit : AFP / Alain Jocard
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Attentes opposées des avocats
L'avocate de Franck Ribéry, Me Sophie Bottai, s'est dite étonnée par le renvoi de l'affaire en correctionnelle. "Cette décision est aussi surprenante qu'injuste au regard du contenu du dossier et des réquisitions du parquet. Mais je garde confiance pour la suite de la procédure", a déclaré Me Bottai. L'avocat de Karim Benzema n'était pas immédiatement joignable.
Me Daniel Vaconsin, conseil de Zahia, partie civile, a estimé au contraire qu'il "fallait s'attendre" au renvoi. En réalité, elle avait accepté de les sortir d'affaire en disant qu'elle avait menti sur son âge, ça suffisait largement à les disculper, mais ils ont trouvé le moyen de raconter des salades, de mentir", a-t-il dit.

L'affaire Zahia avait éclaté quelques mois avant la Coupe du monde de 2010 alors que la police enquêtait sur un réseau de proxénétisme autour du Zaman Café
, un bar proche des Champs-Élysées qui a depuis fait l'objet d'une fermeture administrative. Le juge a décidé du renvoi en correctionnelle pour proxénétisme aggravé de "L’Étoile du Liban", SARL chapeautant cet établissement, de même que des deux frères qui le géraient et d'une femme.

Non-lieu partiel pour un homme qui aurait servi d'intermédiaire

Le magistrat a par ailleurs prononcé un non-lieu partiel concernant Abou Sofiane Moustaid, un homme de 32 ans connu dans le milieu de la nuit, est soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire. Il est renvoyé pour proxénétisme aggravé, mais n'est pas poursuivi pour sollicitation d'une prostituée mineure. "Au vu des éléments du dossier, rien ne permettait de savoir que Zahia était mineure", a soutenu son avocat, Me Yassine Bouzrou. "Elle a admis avoir toujours dissimulé son âge".

Lire la suite
Sport Football Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants