1. Accueil
  2. Programmes
  3. Un air de campagne
  4. Financement de campagne : où en sont les candidats ?
micro generique

Financement de campagne : où en sont les candidats ?

Lecture - 03m30s
Le financement de la campagne est quasi une formalité pour certains, un sacerdoce pour d'autres. Emmanuel Macron et Valérie Pécresse ne devraient pas avoir de problèmes. C'est plus compliqué si on a des sondages pas très flatteurs. Arnaud Montebourg est formel : "impossible de trouver une banque quand on n'est pas en position d'être remboursé". Il y a une règle non écrite : sans 3 sondages à plus de 5% les banques rechignent. Au PS on assure d'ailleurs ne pas les avoir encore sollicitées : "on a de quoi financer une campagne sur fonds propres" assure un cadre. Jean-Luc Mélenchon n'a pas ce problème des 5% mais ce n'est pas une formalité. "Les banques sont redoutables" dit un de ses lieutenants. Marine Le Pen s'est heurtée à des dizaines de refus. "Ce sont des 'non' militants anti Le Pen" déplore un conseiller. Emmanuel Macron n'a pas créé la "banque de la démocratie" qu'il avait promise, mais deux députés pensent avoir trouvé une solution d'urgence qu'ils vont proposer ce matin