1. Accueil
  2. Programmes
  3. RTL Matin
  4. REPORTAGE - Présidentielle 2022 : à Vénissieux, Mourad regrette qu'on ne parle pas assez des banlieues
Mourad Slimani, boucher à Vénissieux.

REPORTAGE - Présidentielle 2022 : à Vénissieux, Mourad regrette qu'on ne parle pas assez des banlieues

Lecture - 02m04s
LOIN DES CENTRES-VILLES (4/7) - À Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, le taux de pauvreté dépasse les 30% et le taux de chômage est deux fois supérieur au taux national. Là-bas, peu s'intéressent à la présidentielle, tout comme réciproquement peu de candidats s'intéressent aux banlieues.

Mourad Slimani, 58 ans, est boucher à Vénissieux. Chez lui, la solidarité prime, car il voit la précarité tous les jours. Il n'hésite pas à offrir de la nourriture aux nécessiteux, notamment les jeunes. "Il faut les prendre par la main, ils ont besoin d'un coup de pouce, c'est tout". Il regrette l'absence d'un débat sur les banlieues dans la campagne électorale. "On parle de sécurité, de police, pas de vie. Dans mon époque, la police passait et discutait avec tous les jeunes".