1 min de lecture Politique

Violences sexuelles : Emmanuel Macron n'a "pas attendu #MeToo"

Interrogé dimanche 15 avril sur BFMTV et Mediapart, le président de la République a évoqué la question du harcèlement sexuel et des violences faites aux femmes.

La parole sur les violences sexuelles se libère avec le hashtag "Me Too"
La parole sur les violences sexuelles se libère avec le hashtag "Me Too" Crédit : Unsplash/Mihai Surdu
Christophe Guirard et AFP

C'est Edwy Plenel qui a interpellé Emmanuel Macron sur le sujet. "Qu’allez-vous dire, qu’allez-vous faire ?" sur la question des violences et du harcèlement sexuels dont sont victimes les femmes, a demandé le fondateur de Mediapart au chef de l'État. "Je n’ai pas attendu #MeToo pour m’en rendre compte. Quand j’ai lancé En Marche !, il y a eu une grande consultation citoyenne dans laquelle est ressortie la problématique des inégalités et des violences faites aux femmes", a rappelé le président de la République.

L'Assemblée débattra le 15 mai du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, qui doit instaurer la verbalisation du harcèlement de rue et renforcer l'interdit de relation sexuelle avec un mineur de moins de 15 ans. Une seule journée et soirée de discussions est programmée pour la première lecture de ce texte sensible. Le projet de loi, qui a été annoncé début octobre et a pris une résonance particulière après l'affaire Weinstein, doit être "voté par le Parlement avant l'été", a déclaré le 21 mars Marlène Schiappa, qui porte le texte avec sa collègue de la Justice, Nicole Belloubet.

Emmanuel Macron a également assuré dimanche avoir "fait en sorte que mon mouvement investisse autant de femmes que d’hommes. Si vous regardez notre Assemblée nationale, nous avons fait élire autant de femmes que d’hommes, ce qui n’était jamais arrivé dans la République". Et d'ajouter : "Nous avons ensuite fait un gouvernement paritaire, comme mon prédécesseur. Nous avons ensuite fait un stratégie nationale portée par Marlène Schiappa. Je l’ai fait pour le personnel politique, les ministres, les députés, je vais continuer à le faire pour les hauts fonctionnaires. Cela va se poursuivre à l’école, à la maison afin que ces femmes comprennent, la honte elle n’est pas de votre côté".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Harcèlement Emmanuel Macron
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793030587
Violences sexuelles : Emmanuel Macron n'a "pas attendu #MeToo"
Violences sexuelles : Emmanuel Macron n'a "pas attendu #MeToo"
Interrogé dimanche 15 avril sur BFMTV et Mediapart, le président de la République a évoqué la question du harcèlement sexuel et des violences faites aux femmes.
https://www.rtl.fr/girls/societe/violences-sexuelles-emmanuel-macron-n-a-pas-attendu-metoo-7793030587
2018-04-16 03:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2PCv26FVVjeTu2pZgTXqpw/330v220-2/online/image/2017/1023/7790637742_la-parole-sur-les-violences-sexuelles-se-libere-avec-le-hashtag-me-too.jpg