2 min de lecture Japon

VIDÉO - Japon : la communauté LGBTQ+ manifeste contre les propos d'une députée

Des milliers de Japonais se sont mobilisés pour demander la démission de Mio Sugita, qu'ils accusent d'avoir tenu "un discours de haine" contre les personnes LGBTQ+.

>
La communauté LGBTQ+ japonaise en colère après les propos de Mio Sugita Crédit Image : Josh Willburne / Unsplash |
Emeline Ferry
Emeline Ferry
Journaliste

Ils ont bravé les intempéries pour manifester. Malgré les rafales de vents, causées par le typhon Jongdari, des milliers de Japonais se sont réunis à Tokyo et Osaka les 27 et 28 juillet. Drapeaux arc-en-ciel sur les épaules, la communauté LGBTQ+ japonaise a protesté contre les propos de la députée Mio Sugita, rapporte Le Monde.

En colère, ils ont demandé sa démission, l'accusant de tenir un "discours de haine", dans une interview accordée au magazine Schincho 45. Le 18 juillet, la députée, élue du Parti libéral démocrate (PLD), a qualifié les personnes lesbiennes, gays, bi et trans de "non productives" car "ne pouvant pas se reproduire".

Dans cette interview, elle estimait que l'argent des contribuables ne devrait pas être investi dans les politiques soutenant les couples homosexuels, qu'elle jugent "improductifs" car "ces hommes et ces femmes ne portent pas d'enfants". 

À lire aussi
Le quartier d'Asakusa à Tokyo au Japon (photo d'illustration) Japon
Japon : à quelques rares exceptions, le pays reste sourd au mouvement #MeToo

Protestation contre les discriminations

Les propos de Mio Sugita ont indigné une partie de la société japonaise. Plusieurs milliers de personnes se sont alors rassemblées à Tokyo, ce weekend, pour protester contre les discriminations. Arborant des pancartes et des drapeaux arc-en-ciel, symbole de fierté LGBTQ+, ils ont appelé la députée à démissionner.

"C'est comme si on m'avait dit que je n'avais pas le droit de vivre", confie une manifestante lesbienne au Monde. Ouvertement homosexuel, Taiga Ishikawa, un responsable politique de l'opposition, a réagi aux déclarations de Mio Sugita, qui estime que "la tendance des médias à célébrer la diversité sexuelle incitait des personnes capables de vivre une romance normale à devenir homosexuelles, augmentant le nombre de malheureux".

"L'homosexualité n'est pas la définition du malheur. Ce sont des remarques discriminatoires comme celles de Mio Sugita qui nous rendent malheureux", a-t-il déclaré, rapporte le quotidien français.

Les manifestants étaient d'autant plus indignés que le Parti démocrate libéral n'a pas clairement réagi et n'a pas évoqué de sanctions contre la députée. Refusant de condamner ses propos, le secrétaire général du parti, Toshihiro Nikai, a déclaré : "En dehors des positionnements politiques, les différentes personnes affichent des points de vue différents".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon International Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794270311
VIDÉO - Japon : la communauté LGBTQ+ manifeste contre les propos d'une députée
VIDÉO - Japon : la communauté LGBTQ+ manifeste contre les propos d'une députée
Des milliers de Japonais se sont mobilisés pour demander la démission de Mio Sugita, qu'ils accusent d'avoir tenu "un discours de haine" contre les personnes LGBTQ+.
https://www.rtl.fr/girls/societe/video-japon-la-communaute-lgbtq-manifeste-contre-les-propos-d-une-deputee-7794270311
2018-07-30 16:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Al0RvP6LRUd7KexmahgTUQ/330v220-2/online/image/2018/0730/7794271192_des-milliers-de-japonais-manifestent-et-exigent-la-demission-de-la-deputee-mio-sugita-apres-ses-propos-juges-homophobes.jpg