3 min de lecture Société

"Suis-je sexy ?", le documentaire qui interroge les femmes sur leur corps

Dépassés, la beauté et le charme ? Dans son documentaire en ligne sur Arte, la réalisatrice Marita Neher questionne les femmes du XXIème siècle pour savoir ce que signifie "être sexy", pour elles.

"Suis-je sexy ?", un documentaire qui interroge les femmes
"Suis-je sexy ?", un documentaire qui interroge les femmes
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Suis-je sexy ? Cette question, nous nous la posons désormais toutes et tous. Mais alors que nous la gardons souvent enfouie au fond de nous-même, la réalisatrice Marita Neher a décidé de la partager avec le monde entier. Dans son documentaire Suis-je sexy ? aujourd'hui disponible sur Arte, elle se lance un pari : "Explorer ses qualités extérieures" et percer le mystère du "sexy", une notion aussi universelle que personnelle. 

Une course à l'esthétique qui commence dès l'enfance

"La question d’être sexy ou de ne pas l’être ne m’a pas tracassée plus que ça jusqu’à l’année dernière, quand un producteur m’a assurée que mon idée de film (à l’époque, il s’agissait d’un sujet politique) n’était pas suffisamment 'sexy'. J’ai remarqué alors que cet adjectif était omniprésent. Une nourriture sexy, des meubles sexy… Je me suis alors regardée dans le miroir et me suis demandé : 'Es-tu suffisamment sexy aux yeux du XXIe siècle ?' C’est là que j’ai commencé à réfléchir sur l’importance de cette érotisation de la société", confie la réalisatrice dans un entretien à Télérama

Pour la réalisatrice, comme pour beaucoup d'autres femme, cette histoire d'apparence sexy débute dès l'enfance. "Ma mère me mettait de belles robes avec des souliers assortis et de jolis rubans", raconte Marita Neher. Durant son adolescence, elle a droit aux "cures d'amaigrissement" de sa mère : "Au cours de ma vie, j'ai dû perdre et reprendre plus de 100 kilos", explique-t-elle. À peine est-elle partie de chez elle qu'elle adopte un look "garçonne", bien éloigné de celui qui fait rêver sa mère... 

Est-on sexy pour soi ou pour les autres ?

La réalisatrice propose une petite expérience à quatre adolescentes de 14 ans : elles doivent choisir une tenue de soirée "sexy" dans un magasin. Après avoir longuement essayé diverses tenues, elle en viennent toutes aux mêmes conclusions : des couleurs sobres et des coupes décentes, c'est bien mieux que du rouge et des talons. "Ce qui est nul, c'est quand on voit que quelqu'un cherche à être sexy", confie l'une des jeunes filles. La pression des copines, de ce que diront les autres à l'école : être sexy, cela se passe avant tout dans le regard des autres.

Pour les militantes Femen qu'elle interroge, être sexy, c'est avant tout un moyen de faire passer un message. Dans leur vision, le corps n'est plus un objet de désir mais une "arme", un repoussoir.  Pour d'autres femmes au contraire, être sexy est simplement un choix de look parmi tant d'autres, qui permet d'affirmer son émancipation. "La poitrine est une arme pour les femmes (...) et on peut l'exploiter. Toute la question est de savoir si l'on en a envie ou pas", avance Alex, une ancienne actrice.

La féminité, une quête plus qu'un fardeau

À lire aussi
Des Femen se sont enchaînées au Pont des Arts à Paris ce vendredi Paris
DIAPORAMA - Saint-Valentin : des Femen s'enchaînent pour dénoncer les féminicides

Montrer ou cacher ? Ce questionnement accompagne les femmes tout au long de leur vie, dans la rue, dans les magasins de vêtements, sur leur lieu de travail,... Et puis cette autre question, qui revient dans chaque génération : puis-je être féminine et féministe ?  La réalisatrice elle-même n'échappe pas aux jugements hâtifs et au manque de discernement. Des femmes qu'elle considérait comme des "bimbos" lui expliquent que leur apparence est un moyen de revendiquer leur force, tandis que des féministes lui confient vouloir se sentir désirables. Féminisme et féminité, ces deux notions seraient donc parfaitement compatibles... voire complémentaires.

Autre questionnement au cœur de la séduction : dois-je accepter mon image ou la modifier ? Après un rendez-vous chez un chirurgien esthétique, Marita se surprend à être triste de ce qu'elle a entendu. Elle aurait aimé qu'il lui dise qu'elle n'avait rien à changer. "Si vous êtes triste, c'est parce que vous sentez que rien ne dure dans la vie", lui dit alors une journaliste et auteure new-yorkaise de 86 ans qui a, elle aussi, eu recours au bistouri.

"Suis-je sexy ?", c'est un refrain qui revient tout au long de la vie d'une femme. "Dans la société capitaliste, on dépense énormément de temps et d'argent à améliorer son apparence pour suivre le mouvement. Ou au contraire, à s'en détacher, pour se faciliter la vie", estime Sookee, une rappeuse berlinoise. Et si finalement, chaque femme était libre de définir elle-même jusqu'où elle veut jouer le jeu du sex-appeal ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Corps Beauté
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants