1 min de lecture Uber

Sexisme : pourquoi la nouvelle campagne de publicité Uber pose-t-elle problème ?

Les affiches placardées dans le métro parisien mettent en scène trois personnes, dont une femme, qualifiée de "Maman avant tout".

Avec sa nouvelle campagne de publicité, Uber est accusé de sexisme.
Avec sa nouvelle campagne de publicité, Uber est accusé de sexisme. Crédit : Unsplash/Samuel Foster
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Deux affiches côtes à côtes : l'une représentant Mariane "maman avant tout", l'autre Fodhil "jeune chef d'entreprise". La nouvelle campagne de publicité Uber placardée sur les murs du métro parisien ne passe pas inaperçue. Depuis son lancement lundi 5 février, plusieurs internautes accusent l'entreprise de reproduire les stéréotypes sexistes, au moment précis où plusieurs marques décident de les bannir.

Les affiches, doublées de spots télévisés, mettent en scène trois personnages, tous chauffeurs pour la célèbre marque : Mariane, Fodhil, et Dramane. Alors que Mariane est réduite à son rôle de mère "avant tout", Fodhil est "jeune chef d'entreprise" et Dramane, sportif, conduit "entre deux entraînements".

"Une vision intéressante et progressive" ironise Alice Géraud, journaliste aux Jours, qui a repéré la campagne publicitaire jeudi 8 février. Sur Twitter, elle interpelle Uber. Mais l'entreprise ne semble pas saisir l'enjeu de la remarque et lui répond un simple "merci" - le tweet a été supprimé depuis.

Uber France a répondu au tweet de la journaliste Alice Géraud.
Uber France a répondu au tweet de la journaliste Alice Géraud. Crédit : Capture d'écran/Twitter/UberFR

Uber s'est expliqué sur le réseau social plus tard dans la journée. "À travers cette campagne, nous avons voulu illustrer les mille facettes du métier de chauffeur VTC et faire découvrir la multiplicité des histoires et des profils derrière ce métier." L'entreprise argue par ailleurs du fait que Mariane se définit elle-même "comme maman d'une petite fille avant tout".

Interrogé par le Huffington Post, Uber a reconnu que "le texte de l'affiche de Mariane peut sembler maladroit sorti de son contexte, mais ces interprétations nous semblent très éloignées de son histoire et de sa vie". Une "maladresse" sexiste qui pour certains n'a pas sa place en 2018.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Uber Publicité Sexisme
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants