5 min de lecture Portrait

Sajina Dutertre, une "folle histoire" du Népal jusqu'à la France

SHE'S GOT THE LOOK by ASOS (8/8) - Née au Népal, adoptée en France, cette jeune femme diplômée en joaillerie a une histoire digne d'un film hollywoodien. Un talent à suivre, soutenu comme habillé par ASOS qui offre pour l'occasion moins 10% à tous les étudiants.

Sajina Dutertre est étudiante en joaillerie à Paris Crédit : Maxime Villalonga pour RTL Girls
Avec
logo Asos

Les bijoux racontent des histoires. Ceux de Sajina Dutertre, étudiante à l'École BJOP (Bijouterie Joaillerie de Paris), sont emprunts de tout ce qui pourrait constituer un film à Oscar(s) ou un merveilleux roman d'aventure des temps modernes. 

Vous savez, c'est le genre de récit où l'on rencontre des personnages aussi variés que la Trahison, le Voyage, ou encore l'Abandon, la Famille et la Vérité, trouvée au détour d'un clic sur Facebook. 

Dans les collections de bijoux qu'elle crée pour obtenir son diplôme en design haute joaillerie, 6 ans après avoir fait ses premiers pas dans les locaux de la rue du Louvre au cœur de la capitale française, Sajina disperse des indices ici et là de ce qu'elle a vécu ces (plus ou moins) vingt dernières années. Préparez-vous car ce qui se cachent dans les motifs représentés ou les matières utilisées va vous emmener de la France jusqu'au Népal, le pays où Sajina est née.

Sajina est étudiante à l'Ecole BJOP (Bijouterie Joaillerie de Paris) Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
12 >
Sajina est étudiante à l'Ecole BJOP (Bijouterie Joaillerie de Paris) Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
Elle est en dernière année d'études de design haute joaillerie Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
ASOS WHITE - Top asymétrique en crêpe avec détail replié Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
IMG_5789 Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
Son univers mixe "le luxe" avec un esprit "street et ethnique" Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
Adoptée au Népal, Sajina a vécu dans une famille française qui lui a donné "le goût des vieilleries" Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
ASOS - TRUE LOVE - Mules à talons Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
Sajina a une "histoire folle" Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
Les collections de bijoux de Sajina racontent son histoire Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
Elle raconte sa quête d'identité et son chemin initiatique Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
ASOS - TRUE LOVE - Mules à talons Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
Un récit qui se suit comme un roman d'aventure Crédits : Maxime Villalonga pour RTL Girls | Date : 13/06/2017
1/1

Une "histoire folle"

À lire aussi
Fiona Kolbinger, 24 ans, a remporté la Transcontinental Race 2019, le 6 août 2019 cyclisme
Fiona Kolbinger : qui est la première femme à remporter la Transcontinental Race ?

Lorsque nous la rencontrons dans les locaux de son école en fin de journée, Sajina nous fait visiter les lieux. Son atelier qu'elle partage avec d'autres étudiantes en joaillerie, parfois venues de loin, et les différentes salles dans lesquelles se répand la délicieuse odeur de métaux que l'on fait chauffer avec un fer à souder.

D'elle, nous ne connaissons que son prénom. Très vite, après nous avoir partagé son ambition, celle d'investir la prestigieuse place Vendôme de ses bijoux aussi street et ethniques que chic, la jeune femme livre son "histoire folle". Un récit que l'on découvre avec autant d'émotion que de passion que la meilleure des séries diffusée sur Netflix.

"Je ne sais pas si vous avez vu Lion avec Dev Patel et Nicole Kidman mais c'est exactement ça. J'ai été kidnappée et vendue par mon oncle", lâche d'une traite Sajina. La jeune femme, adoptée par un couple français vers ses 4 ans pense-t-on à l'époque, nous laisse le temps de digérer l'information puis prend le temps de rembobiner son histoire.

Retour deux ans en arrière. Imaginez un peu, un matin, vous vous réveillez et vous découvrez qu'une dizaine de personnes "du pays", dit-elle, vous ajoutent sur Facebook. Vous trouvez cela étrange, alors vous n'y prêtez pas trop attention, n'acceptez personne dans votre liste d'amis et passez à autre chose.

Seulement voilà, de l'autre côté de l'écran, ces "gens du pays" n'ont pas vraiment envie de passer à autre chose. Cela fait plusieurs années qu'ils vous cherchent et, enfin, grâce à la magie des réseaux sociaux, vous voilà enfin à portée de main. Alors tant pis pour la demande d'amitié sur le réseau social, ils passent à l'étape suivante et vous contactent par message. 

Un concours de circonstances

Un jeune homme vous écrit, se présente comme votre cousin et vous raconte que lorsque sa mère est morte, et qu'il s'est occupé des cartons, il est tombé sur une pile de lettres, de photos et de documents ayant tous un point commun : Sajina. Il la reconnaît tout de suite sa petite cousine, disparue alors qu'elle n'avait que deux ans. Le jeune homme comprend alors que Sajina, que l'on croyait perdue à jamais, a été victime d'un enlèvement et d'un trafic d'enfant. Le tout orchestré par son oncle.

Ce dernier s'est arrangé pour faire adopter Sajina dans un orphelinat au Népal, histoire de masquer ses traces. Chaque lettre et photo envoyée à l'orphelinat pour donner des nouvelles de Orane (le prénom que ses parents adoptifs lui ont donné) est soigneusement transférée à l'auteur de l'enlèvement, qui a choisi de les conserver intacte. Une chance pour la famille de Sajina qui détient là des indices lui permettant de la retrouver.

Il faudra attendre plusieurs années de recherches actives sur Internet et les réseaux sociaux pour que la famille retrouve la petite fille disparue. Un concours de circonstances permet à la famille de repérer Sajina sur Facebook : "Je suis la seule à m’appeler Sajina en France, j'avais mis en photo de profil un cliché de moi petite, je ressemble beaucoup à ma petite sœur...", raconte-t-elle avant d'ajouter : "C'est comme cela que ma famille, qui me cherchait depuis 4 ans déjà sur Internet, m'a retrouvée".

Tourner la page au Népal

Au début, Sajina reste un peu sur la défensive. Parce qu'au Népal, "il y a des familles qui font cela pour qu'on leur envoie de l'argent", explique-t-elle. Mais les pièces du puzzle concordent et, surtout, Sajina a des bribes de souvenirs de l’orphelinat et de sa vie avant son enlèvement.

La jeune femme apprend alors en cascade tout ce qu'elle a manqué ces vingt dernières années : "J'ai découvert qu'on est 7 sœurs dans la famille, je suis l'avant-dernière. En France, j'ai 25 ans mais au Népal j'en ai en fait 23", détaille-t-elle avant de confier que sa mère est "décédée il y a 13 ans".

Forcément très touchée, Sajina a mis quelques mois avant d'assimiler toutes ces informations, les partager avec ses proches et faire le deuil de sa mère. Elle maintient désormais le lien avec sa famille grâce aux réseaux sociaux, notamment avec sa petite sœur, qui voit en elle un modèle d'émancipation.

"Elle a 17 ans et rêve d'ouvrir un hôtel à Paris. C'est la seule de mes sœurs qui n'est pas encore mariée, ce qui est rare au Népal où les filles issues des trafics d'enfants sont considérées comme des femmes dès l'âge de 8 ans et où le mariage forcé est une réalité dans certaines régions du pays".

Même si Sajina mesure les différences culturelles, l'étudiante n'attend qu'une seule chose : retourner dans son pays. Un voyage qu'elle devait accomplir l'été suivant la grande révélation mais qui a été interceptée par le séisme de 2015. "Mes sœurs m'ont expliqué que leur maison avait été détruite, qu'ils vivaient tous dans des tentes, je ne me voyais pas revenir dans de telles conditions".

La mise en attente du voyage a cependant assez duré pour Sajina, qui prévoit de s'envoler pour le Népal "cet été ou l'année prochaine. C'est le moment ou jamais de tourner la page par rapport à tout ça", confie celle qui, même après toutes ces années séparée de sa famille, rêve encore aujourd'hui de sa mère en népali ou en hindi. Des restes de son enfance auprès de ses parents biologiques et des infirmières de l'orphelinat dans lequel son oncle l'a abandonnée.

Quant à ce dernier, la jeune femme confie ne garder aucune rancœur. Car ce qu'il a fait lui a permis d'être là où elle est aujourd'hui : une femme accomplie qui connaît enfin d'où elle vient et sait désormais vers où elle va.

Zoom sur le look de Sajina

ASOS - Bomber en velours matelassé avec écussons brodés Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
9 >
ASOS - Bomber en velours matelassé avec écussons brodés Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
ASOS - Parka imperméable avec doublure en tulle Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
Ray-Ban - Lunettes de soleil hexagonales avec verres or rose - Doré classique Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
ASOS - Chapeau à visière transparente Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
ASOS White - Robe courte avec rabat au niveau de la manche Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
Criminal Damage - Top manches longues à imprimé flammes Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
ASOS TALL - Pantalon large fendu avec fermeture éclair Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
PrettyLittleThing - Mini-jupe trapèze en vinyle Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
Puma - Baskets plateforme en daim satiné - Beige Crédits : ASOS | Date : 13/06/2017
1/1

La passion pour les objets d'art, les vieilleries et la joaillerie, Sajina la doit à sa famille adoptive. Son style, qu'il soit dans la bijouterie ou les vêtements, raconte ce destin entre le Népal et l'univers dans lequel elle a grandi, d'abord à Laval, en Mayenne, puis à Versailles dans les Yvelines. 

Sajina le résume en quelques mots : "le luxe de la haute joaillerie, la street" parce qu'elle est "un peu garçon manqué" et l’ethnique.

Dans son panier idéal, on retrouve alors ce bomber en velours, ce pantalon large ultra fendu ou cette casquette terriblement street.

Girls a déniché un bon plan mode rien que pour vous : -10% à utiliser (à volonté) sur le site asos.fr ! Pour bénéficier de cette offre, remplissez sans plus tarder ce formulaire et recevez votre code étudiant personnel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait Mode Diaporama
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788338165
Sajina Dutertre, une "folle histoire" du Népal jusqu'à la France
Sajina Dutertre, une "folle histoire" du Népal jusqu'à la France
SHE'S GOT THE LOOK by ASOS (8/8) - Née au Népal, adoptée en France, cette jeune femme diplômée en joaillerie a une histoire digne d'un film hollywoodien. Un talent à suivre, soutenu comme habillé par ASOS qui offre pour l'occasion moins 10% à tous les étudiants.
https://www.rtl.fr/girls/societe/sajina-dutertre-une-folle-histoire-du-nepal-jusqu-a-la-france-7788338165
2017-06-14 07:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3Nmb2nCgO_j912ySSGYHqA/330v220-2/online/image/2017/0613/7788952123_banniere.jpg