2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Qu'est-ce que l'école masculiniste "Major" et pourquoi fait-elle polémique ?

Lancé par un ancien membre du Front national, le site défend l'idéologie masculiniste, un mouvement, las du féminisme, qui veut rendre les hommes plus virils et plus forts.

Julien Rochedy vient de créer un magazine et un école de formation "pour les hommes qui ne supportent plus l'injonction moderne à la féminisation".
Julien Rochedy vient de créer un magazine et un école de formation "pour les hommes qui ne supportent plus l'injonction moderne à la féminisation". Crédit : Kari Shea / Unsplash
Emeline Ferry
Journaliste

"Et si les féministes n'étaient que des grosses fainéantes ?", "Pourquoi les hommes doivent-ils savoir tenir l'alcool ?", ou encore "Comment faire un voyage d'homme ?". Voici quelques exemples d'articles que l'on peut lire sur le site de l'école Major, co-fondé au début du mois de juin par Julien Rochedy, ancien directeur du Front national de la jeunesse. 

Il s'agit d'un magazine en ligne et d'une école de formation "pour les hommes qui ne supportent plus l'injonction moderne à la féminisation", peut-on lire sur le site. En clair, les fondateurs militent pour que les hommes apprennent à être plus virils et plus forts pour répondre à ce que la société attend d'eux. Depuis sa création, le site fait polémique sur les réseaux sociaux, à cause de ses messages anti-féministes.

S'appuyant sur l'idéologie masculiniste, ils veulent défendre une image d'homme fort et puissant, qu'ils estiment dégradée par les mouvements féministes. "Nous croyons que l'idéal masculin a non seulement encore de beaux jours devant lui, mais qu'il est indispensable pour toute la société", écrivent les fondateurs de l'école Major dans leur manifeste.

À lire aussi
Des membres du groupe féministes des Femen, lors d'une manifestation à Paris, le 8 mars 2018. féminisme
#NousToutes : le mouvement qui veut rassembler les femmes contre les violences

"Être et rester des hommes"

La notion de "masculinisme" est absente des dictionnaires, mais le collectif "Stop masculinisme" définit ce terme comme "un mouvement organisé d'hommes, parfois violents, hostiles à l'émancipation des femmes et souhaitant conserver leurs privilèges et leur position de pouvoir au sein de la société". Pour les adeptes de cette théorie, cela se traduit par de la misogynie, tant dans les discours que dans les actes, souligne L'Express.

Sur la bannière de la plateforme web, le slogan "Être et rester des hommes" annonce la couleur. La présentation des valeurs du site met l'accent sur "le courage, la volonté de puissance, l'esprit de conquête, l'instinct de protection et le goût de l'aventure". Au programme de cette école Major : des articles et des vidéos qui traitent des thèmes liés à la masculinité. 

Mais aussi des formations pour obtenir "toutes les clés de la réussite masculine". La session Alpha, par exemple, s'adresse aux hommes qui en ont "marre de la société d'eunuques dans laquelle on vit, marre de toutes les tentatives pour faire d'eux des individus fades, plats, petits, esclaves, sensibles et dominés"

En s'opposant aux mouvements féministes, les masculinistes veulent défendre des valeurs genrées et des rôles sociaux traditionnels. "Nous aimons par dessus tout les femmes", se défendent les fondateurs de l'école major. Ils affirment ne pas ressembler aux mouvements masculinistes nord-américains, comme les Incels, ces "célibataires involontaires" qui haïssent profondément les femmes.

Sur les réseaux sociaux, Julien Rochedy a déjà été au cœur de polémique, en raison de propos qu'il a tenu. En octobre 2016, il avait défendu Donald Trump et ses déclarations obscènes et misogynes. "Je vais le dire parce que personne ne le dit, mais les propos de Trump sur les femmes, en privé, quel homme n'en a jamais tenu de pareils ?", écrivait l'ancien directeur du Front national de la jeunesse sur Twitter.

Pourquoi le site fait-il polémique ?

Depuis le lancement du site de l'école Major, des internautes dénoncent sur Twitter une idéologie dangereuse. "Entre tristesse, solitude et fragilité, on voit émerger ce genre de plan masculiniste", écrit l'un d'entre eux dans un tweet. D'autres s'inquiètent du message anti-féministe et stéréotypé renvoyé par la plateforme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793798631
Qu'est-ce que l'école masculiniste "Major" et pourquoi fait-elle polémique ?
Qu'est-ce que l'école masculiniste "Major" et pourquoi fait-elle polémique ?
Lancé par un ancien membre du Front national, le site défend l'idéologie masculiniste, un mouvement, las du féminisme, qui veut rendre les hommes plus virils et plus forts.
https://www.rtl.fr/girls/societe/qu-est-ce-que-l-ecole-masculiniste-major-et-pourquoi-fait-elle-polemique-7793798631
2018-06-19 08:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JNg6b0o2Ui6pIrYGZmydzw/330v220-2/online/image/2018/0618/7793798677_julien-rochedy-vient-de-creer-un-magazine-et-un-ecole-de-formation-pour-les-hommes-qui-ne-supportent-plus-l-injonction-moderne-a-la-feminisation.jpg