2 min de lecture Harcèlement

"Outrage sexiste" : une amende de 90 euros serait "un peu faible", juge Schiappa

La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, a jugé mercredi "un peu faible" une éventuelle amende de 90 euros pour les personnes coupables d'"outrage sexiste", un chiffre évoqué dans la presse.

Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 10 octobre 2017
Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 10 octobre 2017 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Insulter, menacer ou intimider une femme dans la rue pourrait coûter plus que 90 euros à l'avenir. Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, a jugé mercredi "un peu faible" une éventuelle amende de 90 euros pour les personnes coupables d'"outrage sexiste", un chiffre évoqué dans la presse. 

Cinq parlementaires de tous bords planchent actuellement sur la création d'un "outrage sexiste" permettant à la future "police de proximité du quotidien" de verbaliser les auteurs de harcèlement dans l'espace public. Leur rapport lui sera remis "dans les prochains jours, les prochaines semaines", ainsi qu'aux ministres Nicole Belloubet (Justice) et Gérard Collomb (Intérieur), a indiqué la secrétaire d'État sur LCI. 

Sur le montant de l'amende qui sera infligée à une personne qui "intimide" ou "menace" une autre, "à titre personnel, je trouve que 90 euros c'est peut-être un peu faible", a-t-elle déclaré. La police de proximité du quotidien pourra "verbaliser en flagrant délit", mais elle n'en aura peut-être pas l'exclusivité, a laissé entendre Mme Schiappa. 

À lire aussi
Les personnages du film "The Riot Club", exemple de ces groupes d'hommes toxiques que sont les "boys clubs" MeToo
"Ligue du LOL" : pourquoi la culture du "Boys' Club" pose problème

"Les agents assermentés, notamment dans les transports, pourraient également constater cet outrage sexiste et le verbaliser", a-t-elle dit, en référence à une proposition de ces parlementaires, qu'elle a qualifiée d'"assez intéressante". 

Un projet de loi attendu "courant 2018"

Invitée à l'antenne de RTL lundi 16 octobre, Marlène Schiappa expliquait que "le harcèlement de rue n'est pas caractérisé dans la loi. Vous avez d'un côté la séduction, qui est consentie, et de l'autre côté l'agression sexuelle ou l'injure publique. On ne peut pas actuellement porter plainte pour harcèlement de rue".

Nicole Belloubet portera le projet de loi aux côtés de Marlène Schiappa. La ministre de la Justice a avancé, mardi 18 octobre, l'idée d'"un nouveau délit d'outrage sexiste" qui donnerait lieu à une contravention, dans le cadre du futur projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles.

C'est en cours d'arbitrage auprès du Premier ministre

Marlène Schiappa
Partager la citation

L'outrage sexiste sera inclus dans un projet de loi sur les violences sexistes et sexuelles qui devrait être présenté en conseil des ministres "courant 2018", a précisé Mme Schiappa. "C'est en cours d'arbitrage auprès du Premier ministre" Édouard Philippe. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Société Marlène Schiappa
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791973373
"Outrage sexiste" : une amende de 90 euros serait "un peu faible", juge Schiappa
"Outrage sexiste" : une amende de 90 euros serait "un peu faible", juge Schiappa
La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, a jugé mercredi "un peu faible" une éventuelle amende de 90 euros pour les personnes coupables d'"outrage sexiste", un chiffre évoqué dans la presse.
https://www.rtl.fr/girls/societe/outrage-sexiste-une-amende-de-90-euros-serait-un-peu-faible-selon-marlene-schiappa-7791973373
2018-01-24 22:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CErrzo3FPcIXxFTOELS1Og/330v220-2/online/image/2017/1011/7790476066_marlene-schiappa-a-l-assemblee-nationale-le-10-octobre-2017.jpg