2 min de lecture Websérie de l'été

Lena Dunham, une fille (pas tout à fait) comme les autres

LA "GIRL" DU JOUR (28/40) - À 29 ans, la créatrice de la série "Girls" énerve autant qu'elle fascine.

Lena Dunham sur le plateau du "Tonight Show" de Jimmy Fallon, le 12 juin 2015
Lena Dunham sur le plateau du "Tonight Show" de Jimmy Fallon, le 12 juin 2015 Crédit : THEO WARGO/NBC / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove
Journaliste RTL

On ne la présente plus. Lena Dunham, créatrice et héroïne de la série Girls, est devenue en quelques saisons la New Yorkaise la plus connue du petit écran. À mille lieues du glamour et des paillettes d'une Sarah Jessica Parker - autre New Yorkaise célèbre - son rayon à elle, c'est plutôt les anecdotes glauques, les misères sexuelles et l'auto-dérision. Elle mérite pourtant bien un portrait, car elle et ses convictions ont le don d'énerver autant qu'elles inspirent. 

Du côté des "pour", il y a bien sûr Girls. Avec humour et finesse, la série, qui se déroule donc à New York, met en scène une bande de copines de vingt ans et quelques. Chacune à sa manière, elles tentent de devenir adultes, de se construire un avenir. Mais elle se débattent surtout entre leurs recherches de boulot (ou leurs velléités de recherches) et leurs plans d'un soir, copains, et autres sex friends. Diffusée sur HBO, la série détone, par son manque de paillettes revendiqué. C'est là qu'elle puise d'ailleurs son originalité, puisqu'une énième série sur les tribulations d'une bande de filles, cela ne semble pas, dit comme ça, très novateur.

>
GIRLS - Bande annonce saison 1

Mais du côté des "contre", il y a aussi Girls. Lena Dunham en est la créatrice, scénariste et actrice principale, interprétant le rôle de Hannah, celle autour de qui gravitent les "girls". Si la série tourne en dérision ses tendances narcissiques, elle plonge quand même par moments dans le nombrilisme, représentative d'une classe new yorkaise blanche et aisée. Car les filles en question, à la vie comme à l'écran, sont toutes de près ou de loin issues du même milieu bohème et artistique.

Ce manque de diversité, au niveau du casting aussi bien que du scénario, a été plusieurs fois mis en avant, Lena Dunham ayant assuré vouloir y remédier. Dans la série, elle ne s'épargne pas, pas plus que ses origines, comme quand, au tout début de la saison 1, Hannah est mortifiée en apprenant que ses parents ne l'entretiendront plus. Mais sur la longueur, l'auto-dérision s'essouffle quelque peu.

Amie de Lorde et de Taylor Swift

À lire aussi
Quelle "Girl" êtes-vous ? Amour-amitié
TEST - Quelle "Girl" êtes-vous ?

Née d'une mère artiste et photographe et d'un père peintre, Lena Dunham a passé son enfance dans le quartier de Soho, puis à Brooklyn. Là, elle fréquente l'école d'arts de Saint Ann, un établissement privé où elle fait la connaissance de l'Anglaise Jemima Kirke, qui deviendra sa meilleure amie et son actrice fétiche (elle interprète Jessa dans Girls).

Résumer Lena Dunham à Girls serait malhonnête, car la jeune femme est aussi connue pour ses prises de position et son franc-parler. Elle ne rate jamais une occasion de se moquer d'elle-même, comme quand elle monte sur scène pendant un concert de Taylor Swift, sa grande amie. Aux côtés de plusieurs autres amies de la chanteuse, mannequins, elle dira se trouver plus "petite et dodue" que jamais.

Outre Taylor Swift, Lena Dunham est aussi très amie avec la jeune chanteuse Lorde, avec laquelle elle partage ses convictions féministes. Elle a d'ailleurs lancé une newsletter intitulée Lennyqui sera lancée à l'automne prochain et parlera "féminisme, style, santé, politique..."

En 2014, la jeune femme a publié en toute simplicité ses mémoires : Not That Kind of Girl ("Pas ce genre de filles", sous-titré en français "Anti-guide à l'usage des filles d'aujourd'hui."). Présentée comme un événement mondial, cette autobiographie, commandée pour la modique somme de 3,5 millions de dollars, s'est révélée être surtout un événement commercial.

Tous les jours, pendant les vacances, retrouvez l'une des 
40 Filles à suivre. Une série de portraits de jeunes artistes, blogueuses, journalistes ou mannequins engagées et qui nous inspirent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Websérie de l'été Société Séries
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants