4 min de lecture Été

L'autobronzant, vraie ou fausse bonne idée pour préparer sa peau au soleil ?

L'été arrive et vos gambettes sont encore bien pâles. Voici quelques astuces pour y remédier et préparer efficacement votre peau au soleil.

Kim Kardashian, ancienne adepte de l'autobronzant
Kim Kardashian, ancienne adepte de l'autobronzant Crédit : MARCOCCHI GIULIO/SIPA
Micro RTL (illustration)
Caroline Brenière

Nous sommes d'accord, le temps actuel ne permet pas encore de délivrer nos gambettes de l'inconfort de nos jeans et de les afficher au grand jour. Mais soyons optimistes. D'ici le retour du soleil, préparons-nous du mieux que nous pouvons pour éviter d'être pâlichonnes. Attention, peu importe votre moyen de préparation, bronzer est toujours une activité dangereuse. Préférez la crème indice 50 qui laisse des traces blanches au monoï aux doux parfum des îles, votre peau vous remerciera dans 40 ans. 

Si tout le monde s'accorde pour dire que les cabines UV, soupçonnées d'augmenter les cancers de la peau, sont nocives pour la santé, les avis divergent au sujet des produits autobronzants. Pour certains, les autobronzants, agissant sur les couches superficielles de l'épiderme, ne représentent aucun danger. Pour d'autres, respirer le DHA, ingrédient présent dans la composition des produits, augmenterait les risques d'asthme, d'embolie pulmonaire ou encore de cancer. Focus sur ces petites formules magiques, leurs dangers et avantages, et les alternatives qui s'offrent à nous. 

L'autobronzant, comment ça marche ?

L'autobronzant fonctionne grâce à une molécule, la dihydroxyacétone, plus communément appelée DHA. Il s'agit un sucre naturel d'origine végétale, issu le plus souvent de l'écorce du châtaignier. La molécule réagit sur la peau lorsqu'au contact des cellules mortes. C'est pour cela que pour obtenir un effet uniforme, il est important de faire un gommage avant d'appliquer le produit, de préférence 24 heures au préalable. 

À lire aussi
L'Open House Jo&Joe se situe au cœur de Hossegor, dans le Sud-Ouest de la France vacances d'été
DIAPORAMA - Jo&Joe : À quoi ressemble l'hôtel des Millennials à Hossegor ?

Pour qu'il dure plus longtemps et surtout pour éviter un dessèchement de l'épiderme, il est indispensable d'hydrater sa peau matin et soir. Il y a encore quelques autres règles de base à respecter. Faites bien attention à l'étiquette : si elle indique que le produit est pour le corps, ne l'utilisez pas sur votre visage. Ne procédez pas à plus de 2 ou 3 applications par semaine, au risque de vous retrouver carotte. Utilisez un autobronzant adapté à votre couleur de peau : votre bronzage doit paraître naturel

Quelques conseils d'application. Si la texture de votre autobronzant s'étale mal, n'hésitez pas à un ajouter une noisette de lait ou de beurre hydratant. Très important : pensez bien à parcourir les moindre recoins de votre corps . L'arrière des genoux, des oreilles, le pli sous les fesses... Enfin, lavez-vous bien les mains une fois l'application terminée. Comme le bout des pieds : l'autobronzant peut faire jaunir les ongles.

Quel autobronzant choisir ?

L'autobronzant se présente sous diverses formes : huile sèche, lingettes, spray, gel, mousse, lait, etc. L'odeur des autobronzants est assez forte, même si des projets ont été réalisés à ce sujet. Vous pouvez donc, dans un premier temps, sélectionner votre autobronzant en fonction de l'odeur. Ne vous en dégoûtez pas. Il est ensuite préférable d'éliminer rapidement les produits de mauvaises qualités. Préférez les produits sûrs, qui se vendent en parapharmacie, quitte à mettre quelques euros de plus. 

Pour la forme à utiliser, sachez qu'il est moins facile d'être précis et d'obtenir un rendu uniforme avec les sprays. En revanche, ils présentent l'avantage de ne pas en avoir plein les doigts et évitent de se retrouver avec des ongles jaunies par le produit. Selon vos préférences, optez pour une texture gel ou mousse, sachant que la dernière laisse un effet moins "collant" sur la peau. Enfin, pensez bien à laisser sécher votre peau après application : pas d'eau ni de vêtements trop près du corps.

Quels sont les risques liés aux autobronzants ?

D'après l'Agence Européenne pour l'Environnement, les autobronzants seraient liés un risque élevé de cancers, mais aussi d'infertilité. Les toxines présentes dans la composition des produits seraient en cause. Une affirmation démentie par les fabricants de cosmétique, qui affirment que ces produits sont sans danger.

Des risques de cancers seraient aussi liés à la respiration possible du DHA et d'autres substances chimiques. Un reportage de la chaîne américaine ABC News affirme que l'ingestion ou la respiration de ces substances pourrait augmenter le risque d'asthme, d'embolie pulmonaire ou de cancer. 

L'utilisation d'un autobronzant serait moins nocif que l'exposition au soleil. Mais attention, les produits autobronzants ne sont pas là pour préparer votre peau. Ils ne protègent pas du soleil, crème et lunettes sont donc obligatoires, et l'exposition est à éviter en milieu de journée, lorsque le soleil est au plus haut. 

Quelles sont les alternatives ?

Le meilleur moyen de préparer sa peau est d'adapter son alimentation. Le premier reflex à adopter ? Boire beaucoup d'eau et soigner le contenu de son assiette. Les fruits et légumes riches en beta-carotène sont à privilégier pendant le mois précédent l'exposition. Carottes crues, melons, abricots, pêches jaunes, poivrons, mais aussi persil, épinard, brocolis et citrons sont à consommer sans modération. Les vitamines C et E sont de très bons antioxydants. Vous pouvez également avoir recours à des compléments alimentaires à base d'huile végétale, comme le germe de blé ou la carotte, qui apportent à la peau les acides gras essentiels au maintien d'un bon taux d'hydratation.

S'il faut s'hydrater de l'intérieur, il faut également hydrater sa peau. Vous pouvez ajouter un sérum hydratant dans votre crème de jour, et réaliser des gommages doux, de préférence naturels (à base de sucre ou d'écorce d'agrumes, par exemple) et au pH légèrement acide, une à deux fois par semaine. Vous l'aurez compris, il existe différentes manières de préparer sa peau au soleil. L'autobronzant, s'il vous offre un joli teint halé, ne fait pas partie de ces produits "préparatifs". Il ne protège pas des rayons du soleil et n'aide pas la peau à y être plus tolérante

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Été Astuces beauté Beauté
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783523794
L'autobronzant, vraie ou fausse bonne idée pour préparer sa peau au soleil ?
L'autobronzant, vraie ou fausse bonne idée pour préparer sa peau au soleil ?
L'été arrive et vos gambettes sont encore bien pâles. Voici quelques astuces pour y remédier et préparer efficacement votre peau au soleil.
https://www.rtl.fr/girls/societe/l-autobronzant-vraie-ou-fausse-bonne-idee-pour-preparer-sa-peau-au-soleil-7783523794
2016-06-09 06:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eAL_TxW7M0CxA6-DvAKQmw/330v220-2/online/image/2016/0608/7783572400_kim-kardashian-ancienne-adepte-de-l-autobronzant.jpg