2 min de lecture Politique

Gouvernement : "Chez nous, la parité n'est que de façade", dénonce Alba Ventura

ÉDITO - Andrea Nahles est la première femme à diriger le SPD. En Allemagne, les femmes en politique c'est devenu naturel selon Alba Ventura, alors qu'en France, il reste du chemin à faire avant une réelle parité.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Gouvernement : "Chez nous, la parité n'est que de façade", dénonce Alba Ventura Crédit Image : Daniel ROLAND / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et La rédaction numérique de RTL

Un moment historique pour le SPD, le parti social-démocrate allemand. Fondé en 1875, le parti n'avait encore jamais été dirigé par une femme. C'est chose faite puisqu'Andrea Nahles en a pris la tête.

Alors qu'elle n'était que secrétaire générale en 2009, elle avait marqué les esprits après des législatives catastrophiques en déclarant à la tribune : "Les 'un point c'est tout' et la testostérone, on en a eu assez ces dernières années".

Elle était connue comme une femme au caractère bien trempé, et l'idée avait peut-être germé, même inconsciemment, il y a 10 ans qu'elle pouvait devenir la patronne des socialistes allemands. 

Un homme s’en va, on le remplace par une femme

Alba Ventura
Partager la citation

Andrea Nahles, 47 ans, fille de maçon, divorcée et mère d'une petite fille de 7 ans, est aussi une révolution en Allemagne, où les femmes carriéristes qui ne s'occupent pas de leurs enfants à temps plein sont mal vues. Quand elle a eu son bac, on lui a demandé ce qu'elle voulait faire plus tard. Andrea Nahles avait répondu qu'elle souhaitait être soit mère au foyer, soit chancelière.

À lire aussi
Agnès Buzyn sur le parvis de l'Élysée, le 28 juillet 2017 discriminations
PMA : en commission les députés rejettent son ouverture aux hommes transgenres

En Allemagne, de plus en plus de femmes accèdent au haut niveau en politique, c'est devenu naturel. Angela Merkel est Chancelière depuis trois mandats, et vient de rempiler pour un quatrième. Merkel qui vient par ailleurs elle-même de se choisir comme dauphine une femme, Annegret Kramp-Karreenbauer, surnommée AKK, à la tête de son parti la CDU.
Une femme s’en va, on la remplace par une femme. Un homme s’en va, on le remplace par une femme. Et vous savez, en Allemagne, on compte pas moins de 5 femmes chefs de partis.

Une parité de façade en France

Chez nous, la parité n’est que de façade en réalité. Parce que, dans les cercles de "décisions du pouvoir", il n’y a que des hommes. Ceux qui entourent Emmanuel Macron à l'Elysée, ce sont des hommes. Les ministres les plus proches du Président, des hommes : Christophe Castaner, Gérard Collomb, Benjamin Griveaux.

On a eu des femmes dirigeantes de partis : Michèle Alliot-Marie, Martine Aubry, mais pas de renouvellement naturel à droite et à gauche. On a Marine Le Pen qui a hérité de son père, mais elle est la seule femme aujourd’hui à la tête d’une formation politique. On a par ailleurs un parlement plus féminin, rien à dire, il y a plus de femmes qu’auparavant. On a aussi des femmes au gouvernement à parité.

Mais regardez, alors que la ministre des transports Élisabeth Borne est en train de négocier avec les syndicats de cheminots, c’est le Premier ministre qui fait des annonces sur le fret et sur la fin du recrutement au statut de cheminot au 1er janvier 2020. Pourquoi ne pas laisser la ministre faire ces annonces ? Forcément les syndicats ont réclamé que la négociation se fasse à Matignon. Et le porte-parole du gouvernement a beau jeu de dire que c’est la ministre Élisabeth Borne qui est chargée du dossier, il n’empêche que le mal est fait.

C’est tout en haut que ça coince, au cœur des décisions, au cœur du pouvoir. Il reste encore un peu de chemin pour l’égalité femme-homme, grande cause nationale du quinquennat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Gouvernement Égalité hommes-femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793119619
Gouvernement : "Chez nous, la parité n'est que de façade", dénonce Alba Ventura
Gouvernement : "Chez nous, la parité n'est que de façade", dénonce Alba Ventura
ÉDITO - Andrea Nahles est la première femme à diriger le SPD. En Allemagne, les femmes en politique c'est devenu naturel selon Alba Ventura, alors qu'en France, il reste du chemin à faire avant une réelle parité.
https://www.rtl.fr/girls/societe/gouvernement-chez-nous-la-parite-n-est-que-de-facade-denonce-alba-ventura-7793119619
2018-04-23 08:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Bh3RRCOUu2JjAP-E2iASDw/330v220-2/online/image/2018/0423/7793120025_andrea-nahles-premiere-femme-dirigeante-du-spd-allemand.jpg