4 min de lecture Mode

Fashion Week : qu'en pensent les hommes ?

ASK A BOY - Alors que la semaine de la mode revient dans la capitale française, "Girls" a demandé à des hommes ce que leur évoque cet événement.

Le défilé Vivienne Westwood lors de la Fashion Week de Paris
Le défilé Vivienne Westwood lors de la Fashion Week de Paris
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

L'industrie de la mode est de retour dans la capitale française. Depuis le 28 février au jusqu'au 8 mars prochain, les rues de Paris sont à nouveau peuplées de mannequins incognito et d'observateurs aux tenues surprenantes tandis que les plus grands créateurs présentent leurs nouvelles collections. Un événement qui revient chaque année et qui se découpe toujours en plusieurs étapes : Haute-couture, prêt-à-porter, mode masculine et féminine.

Si la mode concerne tout le monde, le degré d'importance que l'on y attache peut énormément varier d'une personne à l'autre. Les idées reçues voudraient que la Fashion Week n'intéresse que les femmes et les initiés. Est-ce vraiment le cas ? Que savent les garçons de votre entourage de cet événement et quel intérêt y accordent-ils ? Pour le savoir, Girls a posé la question à quatre d'entre eux

Dylan : "Si je regarde, c'est pour la blague"

"Je ne suis pas du tout la Fashion Week. Je sais quand elle a lieu parce que je m'informe, mais c'est tout. Cela peut m'arriver de cliquer sur des articles pour regarder les looks les plus fous des personnes qui assistent aux défilés, mais c'est plus pour la blague qu'autre chose

En revanche, je ne m'intéresse pas du tout à ce qui est présenté sur les podiums. Je peux comprendre l'engouement que cela génère : je suis fan de football, alors je peux concevoir tous les genres de fanatismes, que ce soit la musique, le cinéma ou la mode. Mais je ne me sens tout simplement pas concerné : ce qui est présenté est trop éloigné de ce que l'on porte, je ne vois pas comment cela peut influer sur les vêtements de tous les jours. Que ce soit la Fashion Week hommes ou femmes. Enfin... c'est bien séparé, hein ?

C'est bien un créateur, Olivier Rousteing ?

Dylan
Partager la citation
À lire aussi
Halima Alen lors d'un événement à Los Angeles, le 25 avril 2019 mode
Qui est Halima Aden, premier mannequin avec hijab et burkini en couverture de "Sports Illustrated" ?

Concernant les corps des mannequins, j'ai l'impression qu'il y a un peu d'amélioration, mais leurs silhouettes font flipper. Elles sont bien trop maigres, et ne m'attirent pas du tout. Il ne s'agit pas que du poids : elles ont souvent les traits très fins, les mâchoires carrées... cela ne correspond pas à ce qui me plaît. Je peux en reconnaître certaines, les plus connues ou les filles de stars. Même chose pour les créateurs, je peux citer Olivier Rousteing. C'est bien un créateur, Olivier Rousteing ?" 

Théo : "J'aime bien regarder les best-of des tenues bizarres"

"Ce n'est pas une de mes passions. Je suis un peu au courant des dates par les médias, quand ils font des best of des tenues les plus bizarres. Si je m'y intéresse, c'est toujours d'un point de vue décalé, parce que cela me fait rire. Je peux lire un article sur lequel je suis tombé mais je n'irais pas regarder un défilé. 

C'est marrant de repérer les gens dans les rues de Paris habillés pour la Fashion Week

Théo
Partager la citation

Je ne sais pas du tout qui sont les créateurs, ni qui défile. Mais c'est marrant de repérer les gens dans les rues de Paris qui sont habillés pour l'occasion. Quant aux mannequins, je les trouve bien trop maigres. Je me demande si ce n'est pas fait exprès, pour qu'on ne voie que les robes. Ou alors pour qu'on ne puisse pas les imaginer sur une femme plus ronde. Qu'est-ce que ça donnerait sur une personne à la taille 'normale' ?" 

Éric : "C'est intéressant pour la musique"

"Je sais qu'il y a deux Fashion Weeks dans l'année, et j'ai appris il y a très peu de temps que la Haute-Couture et le prêt-à-porter sont présentés séparément. C'est à peu près tout. Au-delà de ça, je trouve la semaine de la mode principalement intéressante pour la musique. Ils utilisent beaucoup d'électro pour les défilés, et ce sont souvent des artistes qui seront bientôt connus. 

Avec les mannequins, on s'ennuie

Éric
Partager la citation

Je connais les acteurs économiques de la mode, mais je ne m'intéresse pas aux créateurs. Ni aux mannequins : elles sont vraiment trop maigres. J'en ai connues quelques-unes : elles font ultra attention à ce qu'elles portent, à ce qu'elles mangent... on s'ennuie."

Martin : "C'est trop éloigné"

"Cela me semble normal qu'il y ait des passionnés de mode. C'est un art, et les gens qui gèrent ce milieu influencent ce que l'on porte. Mais même si je fais attention à mon allure, je ne m'y intéresse pas du tout. L'impact des podiums met des années à se répercuter sur le prêt-à-porter lambda, c'est trop éloigné. 

La représentation de la femme par la mode me laisse dubitatif

Martin
Partager la citation

Je suis assez dubitatif face à la représentation de la femme dans le monde de la mode. Peut-être que la minceur des mannequins rend le travail des créateurs plus facile, mais si ces vêtements sont destinés aux femmes en général, la portée m'échappe. Les top-models ne ressemblent pas aux consommatrices."
Tous les prénoms ont été modifiés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mode Fashion week Paris
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants