1 min de lecture Avortement

Facebook : comment les anti-IVG ciblent les jeunes femmes avec les publicités ?

Des militants contre l'avortement profitent des publicités ciblées pour faire passer de fausses informations sur l'IVG. Ils les diffusent auprès des femmes de moins de 30 ans.

Des publicités anti-IVG ciblent les jeunes femmes sur Facebook.
Des publicités anti-IVG ciblent les jeunes femmes sur Facebook. Crédit : Thought Catalog / Unsplash
Emeline Ferry
Journaliste

Vous avez peut-être vu des publicités anti-avortement apparaître sur votre fil Facebook récemment. C'est la nouvelle stratégie des militants catholiques contre l'interruption volontaire de grossesse. 

Le site des Décodeurs décrypte comment ils parviennent à cibler les jeunes femmes pour faire passer leurs informations biaisées sur les réseaux sociaux. Il est possible de sponsoriser des contenus sur Facebook et de les cibler vers une audience bien définie. Ici, ce sont les femmes de moins de 30 ans qui sont visées. 

La page Facebook "IVG : vous hésitez ? Venez en parler !" diffuse ainsi des contenus sponsorisés qui renvoient vers des témoignages de femmes qui hésitent à poursuivre leur grossesse. Les Décodeurs révèlent que la page est gérée par le couple de militants catholique Marie-Philippe et René Sentis, à l'origine du site IVG.net.

À lire aussi
Une bannière "Mon corps, mon choix" lors d'une manifestation pour le droit des femmes, l'amélioration de l'accès à l'avortement et l'anniversaire de la Loi Veil à Paris le 17 janvier 2015. avortement
Droit à l'avortement, le Planning Familial tire la sonnette d'alarme

Les anti-IVG, adeptes des réseaux sociaux

Se présentant comme neutre, la page Facebook diffuse en réalité des informations biaisées sur l'avortement. Des publications, comme celle ci-dessous, cache un message pro-vie que les militants font passer en profitant de la vulnérabilité des jeunes femmes qui viennent d'apprendre qu'elles sont enceintes. 

La page met en avant des arguments, comme l'idée que l'avortement serait à l'origine de troubles mentaux, mais ils sont réfutés par la communauté scientifique. 

Ce n'est pas la première fois que les anti-IVG utilisent les réseaux sociaux pour tenter de piéger les jeunes femmes. En juillet 2017, le mouvement des Survivants a récupéré la mort de Simone Veil pour diffuser ses idées, à l'opposé de celles de l'ancienne ministre de la Santé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Avortement IVG Facebook
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794105059
Facebook : comment les anti-IVG ciblent les jeunes femmes avec les publicités ?
Facebook : comment les anti-IVG ciblent les jeunes femmes avec les publicités ?
Des militants contre l'avortement profitent des publicités ciblées pour faire passer de fausses informations sur l'IVG. Ils les diffusent auprès des femmes de moins de 30 ans.
https://www.rtl.fr/girls/societe/facebook-comment-les-anti-ivg-ciblent-les-jeunes-femmes-avec-les-publicites-7794105059
2018-07-13 13:19:09
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_9h3ECxA_8YAk7KOD8c6kg/330v220-2/online/image/2018/0713/7794105096_des-publicites-anti-ivg-ciblent-les-jeunes-femmes-sur-facebook.jpg