3 min de lecture Conseils mode

EN IMAGES - Chokers, soutiens-gorges à effet cage, bodies... La lingerie "fetish" inspire nos tenues de tous les jours

La lingerie fétichiste, aussi dite "fetish", découle de pratiques sexuelles réunies sous le sigle "BDSM". On vous explique comment elle se popularise.

Les colliers "choker" viennent du verbe "to choke", qui signifie "étouffer" Crédits : Urban Outfitters | Date : 01/07/2016
12 >
Les colliers "choker" viennent du verbe "to choke", qui signifie "étouffer" Crédits : Urban Outfitters | Date : 01/07/2016
Urban Renewal Vintage Surplus - Collier ras du cou en velours noir, Urban Outfitters, 9 euros Crédits : Urban Outfitters | Date : 01/07/2016
Black Cut Out Star Chocker, New Look, 4,99 euros Crédits : New Look | Date : 01/07/2016
Collier ras du cou en velours avec anneau en or rose, River Island, 10 euros Crédits : River Island | Date : 01/07/2016
Collier ras du cou en velours avec pendentif Ankh, Claire's, 3 euros Crédits : Claire's | Date : 01/07/2016
Body côtelé col bateau, Pull & Bear, 12,99 euros Crédits : Pull & Bear | Date : 01/07/2016
Body avec laçage, H&M, 14,99 euros Crédits : H&M | Date : 01/07/2016
Body échancré en dentelle, Asos, 30,99 euros Crédits : Asos | Date : 01/07/2016
Coton Spandex Deep Cut Bodysuit, American Apparel, 38 euros Crédits : American Apparel | Date : 01/07/2016
La marque indépendante et belge Sacha Kimmes propose un harnais à 29 euros Crédits : Sacha Kimmes/Lucie Inland | Date : 13/06/2016
Soutien-gorge ampli noir Shalikiz, Undiz, 11,99 euros Date : 13/06/2016
Suzy Bralette, Hopeless Lingerie, 98 euros Date : 13/06/2016
1/1
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

Il y a de grandes chances pour que vous possédiez un (ou plusieurs) petit collier ras du cou et noir, depuis quelques semaines ou mois. Redevenus à la mode cette année, on les appelle des "chokers", et on peut les acheter aussi bien dans des boutiques d'accessoires bons marchés que dans certaines enseignes plus onéreuses. Mais saviez-vous qu'il a une origine très particulière ?

Tout comme les soutiens-gorge à "effet cage" ou les bodies, qui envahissent à nouveau nos placards, le chocker provient d'un style pour le moins particulier : le style "fetish". En français, on dit "fétichiste". Il s'agit d'un style vestimentaire d'ordinaire sombre, dans des matières près du corps comme le vinyle ou le cuir, des coupes rarement confortables, et qui dévoilent suffisamment de peau pour laisser assez peu de place à l'imagination.

Le style "fetish" vient du BDSM

Le style fetish est lui-même dérivé d'un ensemble de pratiques sexuelles réunies sous le sigle BDSM ("Bondage, Discipline, Sado-Masochisme"). Ils reposent sur des rapports de domination et de soumission dans un cadre sexuel, impliquant parfois l'usage de la violence. Insistons sur le fait que tout ceci doit se dérouler entre adultes consentants, qui ont défini leurs propres limites. Les livres et films de la saga 50 Nuances de Grey ont, dans une certaine mesure, "popularisé" le BDSM, même s'ils sont très critiqués à de nombreux titres. Voilà pour le topo. 

Reprenons l'exemple du "choker". Ce collier se porte à ras du cou, et dans les pratiques BDSM, il peut être utilisé soit pour étouffer son partenaire (oui, certaines personnes fantasment ou prennent du plaisir à être étouffées par leur partenaire), soit pour y accrocher une laisse. "Choker" vient du verbe anglais "to choke", qui signifie "étouffer". À la mode dans les années 90, il revient en force, notamment en velours noir, comme chez Claire's (3 euros en soldes) ou Urban Outfitters (9 euros), ou en cuir (New Look, 4,99 euros). Les modèles les plus proches du BDSM sont ceux ayant une petite boucle, rappelant celle qui accueille la sangle d'une laisse (River Island, 10 euros).

Des vêtements beaux mais contraignants

À lire aussi
Une garde-robe minimaliste promet un quotidien plus zen mode
Garde-robe minimaliste : le guide ultime en (seulement) 4 étapes

Les soutiens-gorge à "effet cage"dont Girls.fr vous a proposé une sélection aux petits oignons récemment, dérivent aussi de ce style "fetish". Ce genre de soutiens-gorge se "mérite". Comme on l'avait alors expliqué, ils sont souvent difficiles à enfiler et enlever, car ils n'ont pas d'ouverture et doivent être passés directement par la tête. Ils ne sont pas donc pas faits pour être enlevés passionnément au cours d'un rapport sexuel, mais pour être gardés. Ils représentent donc une forme de contrainte, que certain(e)s sont prêt(e)s à accepter car ils trouvent que cela les rend encore plus sexy à leurs yeux. Si vous aimez être complètement nue pendant vos ébats, ils ne sont sûrement pas faits pour vous. Portés avec un décolleté, un col Brigitte Bardot (qui dévoile les épaules) ou un haut sans manches, les soutiens-gorge "à cage" s'assument aux yeux de tous.

C'est la même chose pour les bodies. Ce type de vêtement est décidément incroyable, puisqu'il peut à la fois désigner les grenouillères toutes mignonnes portées par les bébés, les bouts de tissus en Lycra fluorescents que les profs de fitness arboraient dans les années 80, et aussi, une forme de lingerie de nuit très coquine. Dans ce dernier cas, le body, qui s'enfile comme un maillot de bain une-pièce, est en général pourvu de boutons pressions au niveau de l'entrejambe. Il n'est donc pas nécessaire de l'enlever au moment de passer à l'acte. Ce serait d'ailleurs dommage, car les bodies-lingerie (30,99 euros chez Asos) sont souvent très beaux. 

Or, vous l'aurez sans doute remarqué, le body opère aussi un retour en grâce cette année. Certains peuvent s porter au quotidien sans problème (comme ce modèle marinière de Pull & Bear, 12,99 euros), alors que d'autres sont beaucoup plus sexy, et donc, plutôt inspirés du body en tant que tenue de lingerie. La marque américaine American Apparel en a fait une de ses pièces maîtresses, et propose plusieurs modèles échancrés et/ou se terminant en string (38 euros). De son côté, H&M propose un body avec laçage (14,99 euros), qui fait un beau décolleté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conseils mode Mode Diaporama
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants