4 min de lecture Cinéma

4 films à voir sur l'adolescence et l'homosexualité cet été

Être ado et être homo, c'est la tendance de l'été au cinéma. Voici 4 films qu'on aimerait bien aller voir.

"La Belle saison", avec Cécile de France et Izïa Higelin
"La Belle saison", avec Cécile de France et Izïa Higelin Crédit : Capture d'écran / Youtube
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Après le magnifique Naissance des pieuvres de Céline Sciamma, sorti durant l'été 2007 ou le sulfureux La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche (2013), le cinéma revient avec des films parlant d'homosexualité et d'adolescence. Un sujet brûlant et passionnant, encore trop peu traité sur le grand et le petit écran.

Un manque que quatre réalisatrices et un réalisateur ont comblé cette année, avec des films mettant en scène le découverte du désir et de la passion entre des personnages du même sexe. Pour une nouvelle vision de l’adolescence au cinéma.

"Boys" de Misha Kamp

L'histoire :Sieger (Gijs Blom) a 17 ans, fait du sport et s'entraîne dur pour des championnats. Lors des vacances d'été, il fait la connaissance de Marc (Ko Zandvliet), un jeune homme qui attire son attention et qui l'intrigue. Les deux adolescents deviennent rapidement amis. Une complicité qui va alors laisser place à des sentiments bien plus forts.

Mais dans le village où vit Sieger, tout se sait. L'homosexualité est un sujet tabou, et les hommes ne sont pas censés parler de leurs émotions. Ils doivent aimer la bière, la moto et les filles. Sieger va alors se retrouver seul face à lui-même et à ses émotions.

À lire aussi
Kristin Scott Thomas était l'invitée de RTL mercredi 20 novembre. égalité hommes-femmes
Féminisme : "C'est la première fois de ma vie que je m'engage", dit Kristin Scott Thomas sur RTL

Pourquoi on a envie de le voir : Derrière ce film, on retrouve la réalisatrice néerlandaise Mischa Kamp. Elle a imaginé l'histoire de Boys dans un but éducatif, visant à la fois un public adolescent et adulte. "L’homosexualité est présente partout dans notre société. C’est un sujet important qu’il est essentiel d’aborder", a-t-elle déclaré.

Une histoire simple et touchante que la réalisatrice de 45 ans a voulu raconter avec esthétisme et poésie. Le film sortira le 15 juillet 2015 dans les salles de cinéma françaises. 

>
Boys Trailer - Wolfe edition

"Summer" de Alanté Kavaïté

L'histoire : C'est aussi les vacances d'été pour Sangaïlé (Julija Steponaïtyté). La jeune fille de 17 ans les passe avec ses parents dans leur villa au bord d'un lac de Lituanie. Sangaïlé est fascinée par les avions et comme chaque année, elle se rend au show aérien de la ville.

Elle y rencontre Austé (Aïsté Dirziuté), 17 ans, extravertie et épanouie. Tout le contraire de Sangaïlé, un peu garçon manqué, timide et mal dans sa peau. Les deux adolescentes vont alors se retrouver dans la sensualité de l'été.

J’ai surtout voulu tourner le film qui m’aurait fait du bien à 17 ans

Alanté Kavaïté, réalisatrice de "Summer"
Partager la citation

Pourquoi on a envie de le voir : Summer traite du sujet de l'homosexualité avec contraste et émotion, comme l'explique Alanté Kavaïté, la réalisatrice. "Il y a peu de films lumineux sur l’adolescence et j’ai voulu, tout en abordant certains traits assez durs (...) faire quelque chose de léger et de pop. J’ai surtout voulu tourner le film qui m’aurait fait du bien à 17 ans."

Le film parle aussi d'auto-mutilation et se concentre sur le récit pour montrer des être-humains en construction. Derrière la bande-originale de ce film très musical, on retrouve JB Dunckel du groupe versaillais AIR. Le musicien s'est déjà illustré dans l'art de la musique pour film avec Virgin Suicide de Sofia Coppola.

En salles le 29 juillet 2015.

>
Summer Bande Annonce (2015) HD

"La Belle saison" de Catherine Corsini

L'histoire :La Belle saison est une histoire d'amour entre deux femmes avec, en toile de fond, les débuts du féminisme. Le film se déroule au début des années 70, Delphine (Izïa Higelin) est une jeune fille de la campagne. Elle décide de monter à Paris pour changer de vie et gagner son indépendance financière. Carole (Cécile de France) est parisienne, en couple et vit activement les débuts du féminisme. 

Les deux femmes se rencontrent et leurs histoires d'amour fait basculer leurs vies.

Pourquoi on a envie d'aller le voir : Le film donne à voir les féministes des années 70, victimes de beaucoup de préjugés à cette époque - et encore aujourd'hui. Un choix d'époque qui n'est pas anodin pour Catherine Corsini, la réalisatrice de La Belle saison : "Il y avait une vitalité, une insolence dans le mouvement féministe qui m’a séduite. Je ne vois rien aujourd’hui de comparable. J’ai compris que le féminisme mettait l’humain au centre, et ça a été le grand principe de l’écriture du film."

La Belle saison dresse le portrait d'un Paris bouillonnant et d'une campagne intemporelle avec dans la bande-son des classiques de l'époque (Janis Joplin, Colette Magny, Joe Dassin); des musiques plus modernes (The Rapture) et une bande-originale de Grégoire Hetzel (La Chambre bleue de Mathieu Amalric ou Chante ton bac d'abord de David André). 

La Belle saison sera projetée dans les salles obscures à partir du 19 août 2015.

>
LA BELLE SAISON Bande Annonce (Cécile de France, Izïa Higelin)

"Les Dollars des sables"

L'histoire : Tiré du roman de Jean-Noël Pancrazi, Les Dollars des sables raconte l'histoire de Noeli (Yanet Mojica), jeune Dominicaine qui se prostitue tous les après-midi sur la plage et d'Anne (Géraldine Chaplin), l'une de ses clientes. Cette Française d'âge mûr a choisi La Dominique pour y passer la fin de sa vie. 

Alors que Noeli vit cette relation par intérêt, Anne commence à éprouver des sentiments pour la jeune Dominicaine.

Pourquoi on a envie d'aller le voir : Parce que Jean-Noël Pancrazi, l'auteur du roman, a été charmé par son adaptation cinématographique : "Je me suis laissé embarquer par le film, ébloui par sa beauté, (...) par son alliance d'intensité et de douceur", a-t-il déclaré. "Peu à peu, j'ai eu le cœur serré de tout retrouver, ce que j'avais écrit, ce que j'avais éprouvé et vécu."

Les Dollars des sables est aussi l'occasion de voir Géraldine Chaplin, fille de Charlie Chaplin et actrice à la filmographie impressionnante. Elle a en effet tourné avec les plus grands réalisateurs : de Claude Lelouch à Alain Resnais, en passant par Pedro Almodóvar et son père, Charlie Chaplin.

Le film sort en salle le 26 août 2015.

>
Do´lares de Arena - Trailer
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma News People
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants