1 min de lecture Sexe

Une Française sur deux a du mal à atteindre l'orgasme

Selon un sondage international IFOP, les femmes françaises ont plus de mal à atteindre l'orgasme que leurs voisines européennes et nord-américaines.

Orgasme, c'est pour quand ?
Orgasme, c'est pour quand ? Crédit : iStock
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

La France est peut-être le pays de l'amour et de la romance, mais sur le plan de l'orgasme féminin, elle fait grise mine. Selon un sondage IFOP publié vendredi 18 décembre et repris par Le Figaro, une femme sur deux (49%) aurait du mal à atteindre l'orgasme en France. Une proportion qui lui vaut la place de bonne dernière parmi les huit nationalités interrogées. 

Dans les autres pays, ce n'est cependant pas non plus la panacée. En regardant les chiffres dans le détail, on s'aperçoit ainsi que les Canadiennes talonnent les Françaises avec 46% de femmes régulièrement insatisfaites. Elles sont suivies des Américaines (44%), des Allemandes (42%), des Anglaises (41%) et des Espagnoles (40%). Ce sont les Néerlandaises qui caracolent en tête de ce classement, avec 28% seulement de femmes qui déclarent avoir du mal à atteindre l'orgasme.

Un quart des Françaises n'a pas eu d'orgasme lors de son dernier rapport sexuel

Autre chiffre notable : une Française sur quatre (25%) n'a pas eu d'orgasme au cours de son dernier rapport sexuel, alors que ce chiffre tombe à 6% pour leur partenaire. À titre de comparaison,ce rapport tombe à moins de une sur huit aux Pays-Bas...

Les Françaises sont au moins championnes sur un point : la pénétration, voie d'accès à l'orgasme préférée pour la plupart des hommes. Selon le sondage, 82% des Françaises la pratiquent souvent, un chiffre très élevé comparé aux autres pays (entre 60 et 74%). Pourtant, c'est aussi en France que les femmes jouissent le moins par la pénétration : seulement 24% disent atteindre l'orgasme de cette façon. 

Des habitudes sexuelles très "phallocentrées", autrement dit qui tiennent davantage compte des fantasmes et envies des hommes, et qui peuvent expliquer le plaisir en berne des Françaises. Autre paradoxe révélateur de ce phénomène : 77% des Françaises affirment jouir facilement avec une pénétration vaginale accompagnée d'une stimulation du clitoris, et pourtant que c'est précisément en France que cette pratique est la moins fréquente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexe Psycho Migration Love
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants