3 min de lecture Sexo

Sexe : "Les Joies d'en bas", un livre pour en finir avec les idées reçues

MASTERS OF SEX - "Les Joies d'en bas", livre écrit par les étudiantes en médecine Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl se présente comme la bible du sexe féminin à mettre entre toutes les mains... Des femmes comme des hommes.

"Les joies d'en bas", la bible du sexe féminin à mettre entre toutes les mains
"Les joies d'en bas", la bible du sexe féminin à mettre entre toutes les mains Crédit : iStock / Getty Images Plus
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

En 2015, deux étudiantes en médecine décident d'ouvrir Underlivet, un blog sur la sexualité féminine. À l'ère des moteurs de recherche, forums et réseaux sociaux, Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl l'avouent en introduction de leur livre, Les Joies d'en bas, tout sur le sexe féminin, (Actes Sud), elles ne pensaient pas qu'un énième espace dédié à cette question connaîtrait un tel succès.

Mais au fur et à mesure que les visites s'accumulent et les messages s'entassent dans leur boîte mail, ces étudiantes norvégiennes pas encore diplômées comprennent que de nombreuses questions restent encore aujourd'hui sans réponse pour de nombreuses personnes et ce, peu importe leur âge ou leur genre.

D'où l'idée de transformer ce contenu numérique en un livre, ou peut-être devrait-on dire pavé tant Les Joies d'en bas brasse tous les principaux sujets liés au sexe féminin : anatomie, contraception, rapport sexuel, règles... Bref, une sorte de Bible du sexe à mettre entre toutes les mains, qu'elles appartiennent à une femme ou un homme, pour une lecture qui reprend les bases tout en déconstruisant des idées reçues et refusant les tabous. La preuve par 4. 

À lire aussi
Le vaginisme rend la pénétration douloureuse voire impossible Sexo
Sexe : 6 façons de briser le tabou du vaginisme

1. Le clitoris n'est pas un petit bouton

Schéma d'un clitoris
Schéma d'un clitoris Crédit : Wikipédia

Il s'agit d'un iceberg. Comme cette comparaison l'indique, le clitoris est un organe divisé en deux parties : l'une internet et l'autre externe. En 2018, il est vraiment temps d'en finir avec cette image du clitoris comme d'un petit bouton situé en haut du sexe féminin. Il s'agit bien d'un grand organe en forme de "Y" renversé. Le petit bouton est soutenu d'un "corps" se séparant en deux piliers "reposant de part et d'autres du sexe, enfouis sous les lèvres génitales".

Le tout est riche en terminaisons nerveuses faisant du clitoris un organe particulièrement sensible et dédié au plaisir. Comme le sexe masculin, ce dernier gonfle en cas d'excitation et connaît des érections nocturnes.

2. L'hymen n'engage en rien la virginité

"L'hymen n'est pas une membrane fermée, c'est une couronne flexible de muqueuse à l'entrée du vagin", écrivent les auteures des Joies d'en bas. L'hymen n'est donc pas une porte à casser, une "cerise à faire sauter" ou encore moins une fleur dont les pétales doivent être arrachées. Encore aujourd'hui cependant, l'hymen est trop souvent associé à la virginité comme bien précieux attestant de la pureté d'une femme... chose que l'on imposera jamais un homme.

"Il est inconcevable qu'une telle différence soit encore faite entre les femmes et les hommes, que quelque chose d'aussi sympa et positif que le sexe soit associé à la 'perdition' et puisse représenter une menace pour les femmes et seulement pour elles", commente Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl. 

"Les joies d'en bas, tout sur le sexe féminin" de Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl
"Les joies d'en bas, tout sur le sexe féminin" de Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl Crédit : Actes Sud

3. Les poils pubiens ne repoussent pas plus vite et plus épais

Le rasoir est votre plus grand ennemi parce que vous avez peur des conséquences : vos poils vont repousser plus foncés, plus nombreux et plus épais alors vous préférez vous tourner vers l'épilation à la cire (qui fait mal) ou définitive (qui est chère). Revoyez vos idées reçues : Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl affirment dans leur livre qu'il s'agit tout simplement "de balivernes".

"L'abondance de la pilosité et sa localisation sont déterminées par l'hérédité et les hormones", précise-t-elle, "à la naissance, vous disposez déjà de l'ensemble de vos follicules pileux". En gros : tout est déjà joué à la loterie de la génétique. Si vos poils paraissent plus durs c'est tout simplement parce qu'ils sont plus courts. Laissez les vivre quelques semaines et ils se transformeront en duvet doux...  

4. Les chaussettes ne sont pas l'ennemi du sexe

Vous avez toujours pensez aux chaussettes comme des tue-l'amour ? Détrompez-vous ! Les chaussettes peuvent même aider les femmes à jouir plus facilement et c'est la science qui le dit ! Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl écrivent dans leur ouvrage qu'il est "difficile d'avoir un orgasme quand la tête est complètement ailleurs, par exemple si vous pensez à vos pieds frileux". La solution : n'ayez pas honte et gardez vos pieds au chaud !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexo Sexe Sexualité
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791786960
Sexe : "Les Joies d'en bas", un livre pour en finir avec les idées reçues
Sexe : "Les Joies d'en bas", un livre pour en finir avec les idées reçues
MASTERS OF SEX - "Les Joies d'en bas", livre écrit par les étudiantes en médecine Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl se présente comme la bible du sexe féminin à mettre entre toutes les mains... Des femmes comme des hommes.
https://www.rtl.fr/girls/love/sexe-les-joies-d-en-bas-un-livre-pour-en-finir-avec-les-idees-recues-7791786960
2018-01-12 07:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3knRc69FRNHFrVJ1VujWXA/330v220-2/online/image/2018/0111/7791792484_pour-quel-sextoy-allez-vous-craquer.jpg