1 min de lecture Sexo

Sexe : elle a inventé un kit d'éducation sexuelle pour mieux représenter le sexe féminin

Pour son projet de fin d'études, Fanny Prudhomme a inventé un "kit d'éducation sexuelle" pour mieux connaître l'ensemble du sexe féminin et ouvrir le dialogue sur cette partie du corps encore gardée dans l'ombre des manuels scolaires.

Le clitoris, l'organe du plaisir féminin
Crédit Image : Lori Malépart-Traversy

À la question "comment est représentée le sexe féminin dans l'imaginaire collectif comme dans les manuels ?", la réponse est : "mal". Il a par exemple fallu attendre 2017 pour qu'un ouvrage scolaire n'oublie pas le clitoris dans ses pages, tandis que la chercheuse indépendante Odile Fillod a conçu un modèle 3D en taille réelle et imprimable à destination du grand public.

Cette année encore, le succès d'une vidéo sobrement intitulée "Le clitoris" (6 millions de vues à ce jour) prouve à la fois de l'intérêt attribué à cet organe du plaisir mais aussi et surtout au manque d'information sur ce sujet pourtant indispensable au plaisir féminin.

Fanny Prudhomme, diplômée de l'École nationale supérieure de création industrielle cette année, vient d'ajouter sa pierre à l'édifice d'une bonne représentation du clitoris... et autres parties de l'intimité féminine.

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

Un kit d'éducation sexuelle complet

Son projet de fin d'études s'appelle "Les Parleuses" et vient d'être mis en lumière dans un article de L'Obs. La tout-juste diplômée y présente son "kit d'éducation sexuelle", à savoir une "mallette contenant les organes du sexe féminin, réalisés en 3D et cousus à la main", peut-on lire sur le site.

"Le kit est complet : chaque objet représente un organe du sexe féminin (col de l'utérus, trompes de Fallope, clitoris, vagin, etc). Et il faut assembler tous ces objets", a expliqué Fanny Prudhomme à L'Obs avant de préciser qu'elle n'avait pas "cherché à les représenter conformément à leurs qualités plastiques, mais à créer des analogies fonctionnelles."

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

L'objectif pour cette inventeuse ? "Que les gens retiennent avant tout la fonction de chaque organe" mais aussi "favoriser le dialogue, aider à mettre des mots sur le sexe féminin et son fonctionnement". Le grand public en a bien besoin. 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés