4 min de lecture Sexo

Sexe : 6 façons de cultiver l'art de l'érotisme au quotidien

MASTERS OF SEX - Vous avez du mal à appréhender votre désir, une baisse de régime côté libido, envie d'explorer de nouveaux horizons ? La réponse se trouve dans la culture de l'érotisme.

Comment cultiver l'art de l'érotisme au quotidien et pourquoi c'est important ?
Crédit Image : freestocks.org

Quand on vous dit culture érotique vous pensez à Cinquante nuances de Grey ou aux parties fines dans un salon de velours sombre ? De quoi vous dire sans autre forme de procès : "ce n'est pas pour moi".

Détrompez-vous, la culture érotique est bien plus qu'un film dressant le portrait d'un milliardaire dominateur ou le hobby d'une société secrète. Accessible à tous et à toutes, vous plonger dans cette culture de temps à autre n'en sera que bénéfique pour vous comme pour votre couple.

"Nourrir son imaginaire, c'est ce qui nous fait avancer dans l'épanouissement, nous donne un temps de cerveau disponible au sexe. Le sexe ce n'est pas un homme qui va vous toucher le sein droit et - hop ! - vous allez avoir du désir. Cela ne marche pas comme ça... du moins pas après avoir passé les premiers mois de relation", assurait Camille Emmanuelle, journaliste et auteure de Sang Tabou : Ne plus jamais jouir de nos règles (éditions La Musardine), au micro de Lauren Bastide dans son podcast La Poudre.

Pour la journaliste spécialiste de sexualité, il est donc important de "se nourrir d'autres fantasmes, d'autres corps, d'un imaginaire érotique différent de la personne en face de soi parce que sinon la vie quotidienne reprend vite le dessus : les enfants, le boulot, les impôts à remplir etc." 

Interrogée par Lauren Bastide sur ses recommandations érotiques, Camille Emmanuelle a alors conseillé aux auditeurs et auditrices de La Poudre "d'aller voir des expos, des films et lire des livres qui parlent de sexe". Vous ne savez pas par quoi commencer ? On vous aide à franchir le premier pas.

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

1. Dans les livres et les revues

Le conseil lecture de Camille Emmanuelle : June de Virginie Bégaudeau (éditions La Musardine), une cavale au cœur de la Californie des années 70 avec "une exploration des sexualités", précise la journaliste.

Les pépites comme celle-ci sont à découvrir parmi les rayons de la célèbre maison d'édition tandis que Albin Michel vient également de se lancer dans la littérature érotique avec "Ma Next Romance", nouvelle collection numérique avec une promesse : "des personnages loin des clichés et stéréotypes habituels".

Exemple avec Le Voisin de Lola Doinelle, l'histoire d'une jeune femme de retour dans la maison familiale et qui va vivre un été en compagnie de son voisin quinqua, hommes divorcé, père de famille triste et solitaire.

"June" de Virginie Bégaudeau
Crédit Image : La Musardine

2. Dans le cinéma

Camille Emmanuelle recommande également les films pornographiques féministes d'Erika Lust. Depuis deux ans, la réalisatrice suédoise met en scène les confessions érotiques des internautes (hommes comme femmes), en plus de réaliser ses propres films.

"Ce sont des films qui donnent envie de... Mais ce ne sont pas forcément des supports masturbatoires", explique Camille Emmanuelle dans La Poudre.

3. Dans les expos

Au détour d'une galerie, il n'est pas rare de tomber sur des œuvres d'art qui éveilleront en vous un sentiment d'érotisme. Les photographies, peintures, films n'ont pas besoin de montrer de chair ou de suggérer la sexualité pour émoustiller votre imagination.

Mais si vous souhaitez découvrir des artistes à la démarche plus explicite, rendez-vous par exemple à Poitiers où un collectif d'artistes a regroupé plusieurs œuvres à l'occasion d'une exposition intitulée "Tainted Love". Le Musée Picasso, à Paris, s'intéresse jusqu'au 11 février à l'année 1932 "érotique" du maître du cubisme.

Les podcasts, un espace de parole où les femmes peuvent s'exprimer
Crédit Image : Unsplash/Alphacolor 13

4. Dans les podcasts

La révolution podcast a fait du bruit l'année dernière en s'emparant des oreilles françaises. Actualité, musique, féminismeentrepreneuriat... L'érotisme ne pouvait pas passer à côté de ce format intime, discret et pratique. 

Exemples avec ctrlXLe Verrou et Chuchote-moi. Dans ce dernier podcast, ce sont les textes postés sur la plateforme par les internautes (amateurs et amatrices) qui sont lus par des Cam-Girls indépendantes, explique à Girls Johan, l'un des co-fondateurs de Chuchote-moi. De quoi, vous aussi, laissez libre cours à votre imagination.

5. Dans votre imagination

Pour Capucine Moreau, fondatrice de L'École de Capucine, lieu justement dédié à la culture de l'érotisme, "c'est aussi très important d'aller chercher à l'intérieur de soi, de se détacher de tout ce qui va venir de l'extérieur". Car l'imaginaire érotique se développe pendant l'enfance. On ne peut trouver ces éléments qu'en prenant le temps de regarder ce qui est en nous, en écartant toutes "ces lectures et images qui font parties du répertoire".

Pour la sexologue, cette quête de l'érotisme en soi et pour soi est "une démarche qui peut être importante de commencer seule", même si l'on est en couple. De cette manière, on apprend à développer une "forme d'autonomie" et à ne pas tout laisser reposer sur l'autre. "Il faut cultiver cela seule, c'est comme ça qu'on éprouve ensuite du désir avec l'autre", précise Capucine Moreau à Girls.

"L'art est érotique"
Crédit Image : Unsplash/Simon Noh

6. Dans votre quotidien

Pour la sexologue, il est aussi important que chacun et chacune ne se sentent pas forcé(e)s de "partir en quête d'un érotisme exacerbé pour être bien dans sa vie". Il faut aussi avoir en tête que l'érotisme ne se concentre pas uniquement dans les arts, ce n'est pas quelque chose d'élitiste. "C'est une forme de conscience de plaisir de vivre, de manger, par exemple".

Pour la fondatrice de l'école basée à Toulouse, "l'érotisme est une forme de culture de la jouissance au quotidien qui outre-passe la sexualité". Capucine Morceau parle d'une "énergie de vie" qui se cultive et s'entretient... sans pourtant "donner des injonctions". Bref, à vous de jouer ! 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés