3 min de lecture Sexe

Premier sextoy : comment trouver le bon ?

Du vibromasseur aux oeufs vibrants commandés à distance, tour d'horizon des modèles de sextoys disponibles, conseils pour les entretenir et une utilisation responsable.

Tango 2, We Vibe, 89 euros Crédits : Capture d'écran/Passage du désir | Date : 03/07/2015
7 >
Tango 2, We Vibe, 89 euros Crédits : Capture d'écran/Passage du désir | Date : 03/07/2015
Jam, Fun Factory, 19,90 euros Date : 03/07/2015
Jazzie, Fun Factory, 24,90 euros Date : 03/07/2015
Liv 2, LELO, 99 euros Date : 03/07/2015
Fifi l'Ambivalent, Passage du Désir, 49 euros Crédits : Capture d'écran/Passage du désir | Date : 03/07/2015
Sonic, Fun Factory, 69,90 euros Date : 03/07/2015
Oeuf vibrant, Passage du Désir, 39 euros Date : 03/07/2015
1/1
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

L'achat d'un premier vibromasseur est tout sauf évident. À moins d'avoir une amie qui peut nous aiguiller sur le sujet, difficile de se faire une idée. Surtout si on n'ose pas aller dans un sex-shop pour se renseigner (pourtant, les vendeurs sont là pour ça). Cet article propose un tour d'horizon des modèles existant sur le marché, du "simple" vibromasseur aux objets permettant une simple pénétration, en passant par les œufs vibrants. L'essentiel est de s'amuser, de se protéger si on est à plusieurs, et d'entretenir correctement son sextoy.

Du vibromasseur aux sex toys à double pénétration

Pour un premier sextoy, mieux vaut commencer par des modèles simples, faciles à utiliser. La marque Fun Factory en propose de ce genre, comme le Jazzie (24,90 euros). De taille moyenne, il est à peine ondulé. La marque Lelo dispose du LIV 2 (99 euros), au design simple mais avec huit modes de vibration différents. Autre avantage : il se recharge sur secteur et ne fait pas de bruit. Adieu le bruit de vieille tondeuse pas très discret. Difficile de faire plus simple que le Tango (89 euros) de We Vibe, qu'on pourrait presque confondre avec un rouge à lèvres.

Si les grands sextoys vous effraient, certains sont de petite taille, comme le Jam (19,90 euros), commercialisé chez Fun Factory. Dans ce cas, on parle plutôt de vibromasseur. 

On peut ensuite monter en gamme aux prochains achats. Certains sextoys présentent une extension vers le bas, permettant de stimuler la partie extérieure du clitoris, comme Fifi l'Ambivalent (49 euros), du Passage du désir.  

À lire aussi
La série "Le Sexe en Bref" est diffusée depuis le 2 janvier sur Netflix. Sexe
"Le Sexe, en bref" : 3 raisons de regarder la série documentaire sur Netflix

Les plus aguerries peuvent se tourner vers des modèles offrant une double pénétration. Certains le permettent en solo, comme Sonic (69,90 euros) de Fun FactoryLe très souple Transformer (99 euros) de Picobong permet de faire ce que l'on veut. Il est complètement maléable, avec deux extrémités vibrantes, et convient à tous les genres. Les œufs vibrants commandés à distance sont aussi un bon moyen de s'amuser à deux, voire plus !

>
Transformer de Picobong : le premier sex toy qui convient à tous les genres

Pour celles qui se demandent mais n'osent pas poser la question : les boules de Geisha ne sont pas censées être un sextoy, mêmes si elles ont tendance à être utilisées en tant que tel. Leur but initial est de muscler le vagin et le périnée. Pour ce faire, on les insère quand on est tranquillement chez soi et on doit contracter le bassin pour qu'elles ne tombent pas. 

Une utilisation personnalisée

Comme pour la masturbation, on se sert d'un sex toy à son rythme : intensément ou pas, à l'intérieur ou à l'extérieur, en solo ou à plusieurs. Les premières fois, on explore les possibilités pour voir ce qui nous fait le plus de bien, en testant différentes positions et intensités de vibration. Il n'y a pas d'obligation à faire pénétrer le sextoy : si on adore stimuler sa vulve, c'est l'objet idéal pour le faire ! 

N'oublions que si on est stressé avant pénétration, le lubrifiant est notre ami. On le préfère plutôt à base d'eau, moins agressif, comme Ladylube (12,90 euros). Attention : il ne faut pas appliquer de lubrifiant à base de silicone sur des sex toys en silicone, car cela les use plus facilement et peut entraîner la prolifération de bactéries.

Entretenir son sex toy

L'hygiène est primordiale. On nettoie le sextoy avant sa toute première utilisation, avec soit un nettoyant spécialisé (que l'on trouve dans les sex-shops ou sur Internet, comme celui du Passage du Désir), soit de l'eau et un savon doux. Les plus écolos peuvent trouver leur bonheur 

On répète le nettoyage avant et après chaque utilisation. C'est quelque chose qu'on met à l'intérieur de soi, il faut donc qu'il soit vraiment propre. Une fois nettoyé, on le range dans sa boîte ou son sac, on ne le laisse pas traîner n'importe où. Pas comme ça, donc :

Si on partage son sextoy avec un ou plusieurs partenaires, il faut être encore plus vigilant avec l'hygiène, voire, mettre un préservatif sur l'objet, si les personnes n'ont pas fait récemment de test de dépistage du VIH.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Sexe Sexy
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants