3 min de lecture Sexo

Fellation : 7 points essentiels à connaître

MASTERS Of SEX - La fellation peut faire peur à certaines ou être mal jugée par d'autres. Pas la peine de se prendre la tête avec ces 7 points qui vous en disent plus sur cette pratique.

L'important est de communiquer ses envies, pour ne pas se sentir obligée d'accomplir cet acte.
L'important est de communiquer ses envies, pour ne pas se sentir obligée d'accomplir cet acte. Crédit : Unsplash/Mike Dorner
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Stoppez les idées reçues et les blocages sur la fellation. On en parle souvent entre copines, peut-être moins en couple et jamais avec les parents. Alors, c'est facile de croire un peu tout ce qu'on peut lire ou entendre dessus. Pour éviter de paniquer à cette idée, l'équipe de RTL Girls vous aide à découvrir ce préliminaire ou cette pratique sexuelle à part entière.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, la chose la plus importante à retenir lorsque l'on parle de fellation, c'est votre envie. Il ne faut pas vous forcer ou laisser votre partenaire décider pour vous. Ne négligez jamais ce principe essentiel à toute relation sexuelle : le consentement. La fellation n'est pas une étape obligatoire, et si elle vous dégoûte, ne la pratiquez pas.

Enfin, n'oubliez pas de vous protégez : les maladies sexuellement transmissibles peuvent se propager via toute pratique de sexe oral

À lire aussi
Écoute de podcast (illustration) Sexo
Sexe et virtuel : "QUD", magazine sonore sur le "sujet inépuisable" du sexe

1. On ne tombe pas enceinte avec une fellation

Il n'y a pas de risques de tomber enceinte lors d'une fellation, car le sperme de votre partenaire ne peut pas atteindre vos ovaires. C'est seulement par la pénétration vaginale qu'il y a un risque de tomber enceinte. Donc pas de panique de ce côté-là, même si vous "gardez" le sperme de votre partenaire dans la bouche.

2. Un préservatif empêche les IST et MST

Il y a des risques d'infection sexuellement transmissibles (IST) et de maladies sexuellement transmissibles (MST) lors d'une fellation, même s'il est moins grand que pour d'autres pratiques sexuelles (pénétrations vaginale et annale). Le risque est pour les deux partenaires et il augmente s'il y a éjaculation dans la bouche. Si vous n'avez pas fait le test de dépistage au préalable, tout comme votre partenaire régulier, il faut vous protéger. 

Le préservatif est la seule protection. Cela vaut aussi pour un partenaire irrégulier. Il existe d'ailleurs des préservatifs aromatisés.Vous brossez les dents avant et/ou après ne vous protégera pas des risques. La brosse à dents peut provoquer des mini lésions au niveau de la gencive, qui favorisent la transmission d'IST (par le sang et les muqueuses). 

3. Vous avez le droit de ne pas vouloir essayer

On a parlé d'arrêter les idées reçues au début de cet article. Donc, ne paniquez pas si vous n'êtes pas à l'aise ou que n'aimez pas la fellation. Ce n'est pas parce que le sujet peut revenir dans vos conversation avec vos amies ou que vous lisez des choses dessus, qu'elle est "obligatoire" dans un couple. C'est à vous de choisir le moment quand vous serez prête. Et non, la fellation n'est pas le ciment du couple.

4. Ce n'est pas un acte de soumission

Parfois considérée comme humiliante et avilissante, la fellation a eu très mauvaise réputation. Mais, la fellation est d'abord effectuée avec le consentement des deux partenaires. On ne soumet donc pas à la volonté de l'homme, au contraire on prend de la satisfaction à donner plaisir à son partenaire. 

5. Il faut faire attention aux dents

Lors de la fellation, il faut bien veiller à ce que vos dents ne touchent pas la peau du pénis. Cela ne serait pas agréable pour votre partenaire (la peau à cet endroit est fine) et vous sentirez de suite qu'il n'appréciera pas le geste. C'est un moment de plaisir partagé. Vous pouvez retrousser vos lèvres sur vos dents pour éviter ces petits accrochages.

6. Pas besoin d'aller jusqu'au bout

Vote partenaire peut jouir et éjaculer sans que vous introduisiez complètement son sexe dans votre bouche. Vous n'êtes pas dans un film pornographique, mais bien dans la vraie vie. Et dans la vie, toutes les filles ne sont donc pas des "gorges profondes". Vous pouvez très bien faire des pauses pendant la fellation et caresser votre partenaire, ou le masturber. 

Enfin, lors de l'éjaculation, vous n'êtes pas obligée de garder son pénis dans votre bouche. Mais, il faut en discuter avant pour savoir comment va se dérouler la fin de ce moment. Vous n'êtes obligée de rien, c'est vous qui choisissez.  

7. Ce n'est pas donnant-donnant

Là encore, halte aux idées reçues. Ce n'est pas parce que votre partenaire vous fait un cunnilingus, que vous devez lui faire une fellation. Tout est une question d'envie. Le sexe oral est un moment intime à partager, les deux partenaires ne doivent pas ressentir une quelconque pression. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexo Sexe Couple
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782197935
Fellation : 7 points essentiels à connaître
Fellation : 7 points essentiels à connaître
MASTERS Of SEX - La fellation peut faire peur à certaines ou être mal jugée par d'autres. Pas la peine de se prendre la tête avec ces 7 points qui vous en disent plus sur cette pratique.
https://www.rtl.fr/girls/love/fellation-7-points-essentiels-a-connaitre-7782197935
2016-03-05 09:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vOUk6cj3PVrwSOjiXsJjvQ/330v220-2/online/image/2018/0522/7793492613_l-important-est-de-communiquer-ses-envies-pour-ne-pas-se-sentir-obligee-d-accomplir-cet-acte.jpg