2 min de lecture Sexe

Comment lui dire que nos ébats durent (un peu) trop longtemps ?

CONSEILS - "Plus c'est long, plus c'est bon" ? L'adage ne se vérifie pas toujours. Et il est temps de lui en parler.

Un rapport après plus de 7 jours sans oubli de pilule n'est pas un risque
Un rapport après plus de 7 jours sans oubli de pilule n'est pas un risque Crédit : istock
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

7 à 13 minutes. C'est le temps moyen idéal pour un rapport hétérosexuel, de la pénétration à l'orgasme, selon une étude américano-canadienne réalisée auprès de plusieurs dizaines de couples. La femme aurait, en moyenne, besoin de ces sept minutes pour parvenir à l'orgasme. Certaines éprouveraient de la frustration lorsque le rapport n'atteint pas cette durée. Mais la situation inverse, lorsque le rapport dure trop longtemps, peut s'avérer tout aussi gênante, voire éprouvante. La question de la durée du rapport peut également concerner les couples homosexuels.

Quand l'un des deux amants n'y trouve pas son compte, un rapport sexuel qui dure trop longtemps peut se transformer en calvaire, surtout lorsque cela est fréquent. Bien sûr, il n'existe pas de règles concernant la durée des ébats amoureux. Chaque couple vit sa sexualité comme il l'entend, pourvu qu'elle soit appréciée de part et d'autre. Mais lorsque le rapport devient synonyme de labeur, mieux vaut en parler.

"Quand nous faisons l'amour avec mon copain ça dure des plombes. Ça peut durer entre 1 heure et 2h30, voire plus). Ce n'est pas si cool que ça (...)", déplore ainsi une internaute sur un forum dédié. Et son cas n'est pas isolé. Certains hommes ont tendance à croire que la durée de l'acte sexuel est révélatrice de leur bonne endurance. Plus il tient sur la durée, plus il pense faire preuve de virilité. D'autres ont tout simplement besoin d'un laps de temps plus long que la moyenne pour parvenir à la jouissance. C'est également le cas de certaines femmes, qui ont parfois besoin que leur partenaire s'attarde davantage sur les préliminaires pour parvenir plus rapidement à l'orgasme.

Ne pas faire culpabiliser son/sa partenaire

Pour que cela ne génère pas de tensions au sein du couple, Bertrand Reine, sexothérapeute contacté par Girls, conseille dans un premier temps de "rassurer son partenaire" tout en lui faisant comprendre, avec tout le tact nécessaire, que ces interminables parties de jambes en l'air vous sont parfois pénibles. Les problèmes générés par un rapport trop long peuvent se manifester de différentes manières : souci de lubrification, vaginisme ou encore dyspareunie dans quelques - rares - situations. 

À lire aussi
Qu'emporter avec soi cet été ? Sexo
Sexe : 7 accessoires coquins à glisser dans sa valise de l'été

Cela peut se résoudre simplement. Bertrand Reine conseille ainsi de "trouver ensemble un moyen de se laisser aller davantage et des positions plus partagées, avec plus de plaisir". Le médecin rappelle toutefois que le décalage dans les attentes sexuelles au sein d'un couple est aussi bien lié à l'un qu'à l'autre. Cela résulte notamment des tabous sexuels présents dans la société. "Il ne faut, en aucun cas, faire culpabiliser son/sa partenaire", insiste le sexothérapeuthe. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexe Couple
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants