3 min de lecture Psycho

Comment faire le premier pas et l'aborder ?

Que l'on soit timide ou plutôt directe, faire le premier pas reste délicat voire gênant. Comment s'y prendre ? Comment faire pour ne pas paraître ridicule ?

J'hésite à faire le premier pas. Comment me décider ?
J'hésite à faire le premier pas. Comment me décider ? Crédit : iStock
Laetitia Limmois
Laetitia Limmois

Vous n'avez jamais osé lui parler. Pourtant, il faut faire quelque chose : c'est devenu une obsession. Son visage, son sourire, son regard hantent vos pensées jour et nuit, vous avez l'impression de croiser sa silhouette à chaque coin de rue. Vous êtes tétanisée mais n'avez qu'une chose en tête : attirer son attention. Prenez votre courage à deux mains et faites le premier pas, ce sera tout à votre honneur. La balle est dans votre camp et quand faut y aller, il faut y aller. Mais comment s'y prendre ? 

Le premier pas n'est pas une mince affaire, que l'on soit timide ou directe. Il faut le faire en douceur, étape par étape. On évitera l'approche brutale en abordant directement la question du physique par exemple en lui lâchant un "Tu me plais beaucoup", ou "J'ai encore rêvé de toi la nuit dernière" (Ne dites jamais ça de prime abord. Jamais.). Commencez plutôt par jouer de vos atouts pour séduire.

Être sûre de soi

Souvent le manque de confiance nous freine à faire le premier pas. Si on ne se trouve pas jolie telle qu'on est, difficile de trouver le courage d'aller vers l'autre, car on est persuadée qu'on ne peut pas plaire. Il est vrai que c'est assez intimidant. Il va toutefois falloir se jeter à l'eau si vous souhaitez être fixée une bonne fois pour toute. Soyez sûre de vous et ne vous laissez pas submerger par la peur, c'est le frein le plus puissant qui soit. Et puis, elle ne vous aidera pas à charmer la personne que vous convoitez. Difficile d'être séduit par quelqu'un qui sue à grosses gouttes quand il se retrouve à moins de 2 mètres de nous. Alors lancez-vous !

Envoyer des signaux

Tout commence par le regard, essayez donc de lui montrer votre intérêt en lui adressant un petit coup d'oeil. De cette façon, vous pourrez avoir un premier indice pour savoir si l'attirance est mutuelle. Gardez en tête que vous êtes dans un jeu de séduction alors n'hésitez pas à lui sourire par exemple. Si l'on vous répond avec un grand sourire en retour c'est que vous susciter un intérêt, vous ne laissez pas indifférent.  Vous pourrez alors vous jeter à l'eau et aller lui parler. Si vous êtes trop timide, demandez de l'aide à une amie. Elle pourra faire en sorte d'engager la conversation.

Capter son attention

À lire aussi
Dans "The To-Do List", Aubrey Plaza découvre les joies de la masturbation Sexo
Masturbation : 3 idées reçues sur cette pratique sexuelle

C'est le moment d'engager la discussion. Ne vous laissez pas impressionner. Il faut être forte jusqu'au bout. Soyez naturelle, présentez-vous simplement, et n'hésitez pas à faire des blagues pour détendre l'atmosphère. Trouvez-vous des points communs en lui parlant de vos passions, en lui demandant quelles sont les siennes. Ou bien parlez-lui d'amis que vous partagez. Montrez-lui que vous l'appréciez. Une fois le climat d'entente installé, vous pouvez vous risquer à lui dire qu'il/elle vous plaît, mais pas de manière frontale. Plutôt en glissant un ou deux compliments, sur sa tenue vestimentaire par exemple. Cela lui montrera que vous avez confiance en vous et vous n'en serez que plus séduisante.

L'ajouter sur les réseaux sociaux

Le courant passe bien, vous avez bien discuté et vous souhaitez aller plus loin. C'est là qu'interviennent les réseaux sociaux, nos amis pour la vie. L'air de rien, demandez-lui s'il/elle a un compte Facebook, Twitter ou Snapchat (pas tout à la fois, vous aurez l'air d'une psychopathe), et ajoutez-le/la. Si cela vous stresse, faites-le ni vue ni connue le lendemain, après un peu de stalking salvateur. Cela permet de prolonger cette première prise de contact, et de pouvoir le/la cerner un peu mieux. À partir de là s'engage la phase tout aussi merveilleuse que stressante de la drague 2.0., qui peut ensuite amener à un premier rendez-vous. 

Au pire, c'est un "non"

Le pire que vous risquez en abordant quelqu'un est de vous heurter à un simple "non". Il est vrai que ça veut dire beaucoup pour certaines mais il faut garder en tête que ce n'est rien de plus qu'un petit refus. Il ne sert à rien d'être mal à l'aise et de rougir de honte. Dédramatisez la chose, cela veut juste dire que vous ne correspondez pas forcément à ce qu'il/elle recherche ou qu'il/elle n'a juste pas envie de fréquenter quelqu'un. Il arrive aussi que la personne qui vous plait soit déjà engagée. Le refus n'est rien de très méchant. Restée fière et dites vous que ce sera pour la prochaine fois. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Psycho Amour-amitié Migration Love
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants