3 min de lecture Santé

Stérilet : 6 infos sur le nouveau contraceptif chouchou

Économique et pratique, le stérilet trouve de plus en plus d'adeptes face aux risques des pilules de 3e et 4e génération.

Stérilet : 6 infos sur le nouveau contraceptif chouchou
Stérilet : 6 infos sur le nouveau contraceptif chouchou
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

Il est petit, fourni en deux modèles - au cuivre ou aux hormones -, très peu cher et se garde plusieurs années bien au chaud pour éviter les grossesses non-désirées. Qu’est-ce donc ? Le stérilet, ou Dispositif Intra-Utérin (DIU).

Ce moyen de contraception est de plus en plus plébiscité : une hausse de 47% de poses par des médecins généralistes ou gynécologues a été comptabilisée entre 2012 et 2013, en France.

Voici ce qu’il faut savoir sur ce petit objet qui peut changer votre vie :

Ce moyen de contraception n’est pas nouveau

À lire aussi
Savez-vous à quoi rassemble vraiment votre poitrine ? santé
Sur Twitter, une image de l'anatomie féminine devient virale

“Cela fait très longtemps que l’on introduit des mécanismes dans l’utérus des femmes, pour éviter qu’elles tombent enceintes”, explique le Dr Solano. Pourtant, la pilule est à ce jour le moyen de contraception le plus utilisé.


Le stérilet est boudé en France

Le Dr Solano insiste sur le fait que le stérilet n’est “jamais tombé dans l’oubli”, mais qu’il a souffert de la concurrence de la pilule : “Si le stérilet est beaucoup moins prescrit, c’est pour une raison commerciale. La pilule est un business énorme pour les laboratoires pharmaceutiques, alors que le stérilet ne rapporte presque rien.”

En effet, le prix de trois ou six plaquettes de pilule peut monter à plusieurs dizaines d’euros, alors qu’un stérilet ne vous coûtera en moyenne que 30 euros, et est efficace pendant trois à cinq années. Si vous allez dans un centre du Planning Familial pour la pose, il est même possible que vous n’ayez rien à payer.


Le stérilet, une réponse à la pilule

Il y a 2 ans, une jeune fille victime d’un accident vasculaire a accusé sa pilule d’en être la cause, et d’autres cas similaires ont suivi. Ils ont été à l’origine du “scandale des pilules de 3e et 4e génération”, qui a entraîné une méfiance envers ce moyen de contraception, et un retour en grâce du stérilet. “C’est lié au fait que les gens voient que la pilule peut avoir des effets secondaires graves. Tout le monde est d’accord là-dessus”, affirme le Dr Solano. "On ne doit pas chercher à influencer les personnes, mais chercher ce qui va le mieux leur convenir", insiste-t-elle ."La contraception doit être un choix de couple."


Le stérilet est plus efficace que la pilule

“Il y a beaucoup moins de grossesses sous stérilet que sous pilule”, révèle le Dr Solano. “Le bon côté est qu’on n’a pas besoin d’aller chez le médecin sans arrêt pour rester protégée, et on n’a pas à angoisser lorsqu’on part en vacances.” Bref, avec le stérilet, vous avez l’esprit tranquille. Il ne faut pas pour autant oublier de consulter une fois par an votre gynécologue, pour vérifier que le dispositif n’a pas bougé.


Deux secondes de douleur pour cinq ans de tranquillité

“Le stérilet est plus compliqué à prescrire : il faut deux consultations, une avant la pose et l’autre après”, explique le Dr Solano. “Et il faut connaître le geste. On a peur des malaises.” La pose d’un stérilet n’est en effet pas le meilleur moment que vous connaîtrez dans votre vie : à l’aide d’un dispositif, on insère le stérilet dans votre utérus. Vous ressentez une sensation assez forte de pincement au moment de la pose, puis des crampes dans les heures qui suivent, si vous n’avez jamais eu d’enfant. Pourquoi ? L’utérus étant dérangé pour la première fois de sa paisible vie, il se rebelle et essaie “d’expulser” le stérilet. Un peu d’Ibuprofene et de Spasfon calmera la douleur.


Le stérilet est encore victime de clichés

“Il y a une ancienne idée qui veut que le stérilet puisse donner des infections génitales, mais on sait aujourd’hui qu’il n’en donne pas plus que la pilule”, rapporte le Dr Solano. “Ce qui influence, c’est le nombre de partenaires sexuels, pas le moyen de contraception utilisé”.

Surtout, le stérilet est encore montré du doigt comme pouvant rendre plus facilement infertile. C’est faux : “C’est plus dû à son nom qu’autre chose. [...] C’est une contraception réversible”, insiste le Dr Solano.

Enfin, le stérilet, qu’il soit au cuivre ou aux hormones, convient tout à fait à une jeune femme n’ayant jamais été enceinte, contrairement à ce que beaucoup peuvent encore penser. Cependant, le Dr Solano recommande aux jeunes filles encore vierges de l’éviter, vu que la pose n’est pas une partie de plaisir, et que leur minou n’a jamais été visité (il ne faudrait pas finir traumatisée).

D’ailleurs, votre copain ne sentira jamais votre stérilet pendant un rapport sexuel. Jamais. Parce qu’il ne peut pas atteindre votre utérus, peu importe la taille de son pénis.  

Lire la suite
Santé Intimité Migration Intime
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777228130
Stérilet : 6 infos sur le nouveau contraceptif chouchou
Stérilet : 6 infos sur le nouveau contraceptif chouchou
Économique et pratique, le stérilet trouve de plus en plus d'adeptes face aux risques des pilules de 3e et 4e génération.
https://www.rtl.fr/girls/intime/sterilet-6-infos-sur-le-nouveau-contraceptif-chouchou-7777228130
2014-12-11 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nA5i441BXXuD9_VlqVi_sg/330v220-2/online/image/2015/0403/sexo_141830753479424700.jpg