4 min de lecture Santé

Que disent les règles de votre état de santé ?

Des règles douloureuses, abondantes ou irrégulières : apprendre à décrypter ces anomalies peut parfois mettre en lumière d'autres soucis de santé.

Que disent les règles de votre état de santé ?
Que disent les règles de votre état de santé ? Crédit : iStock Photo
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Abondantes, douloureuses, trop espacées, irrégulières ou carrément absentes : d'ordinaire, déjà, les règles sont rarement une partie de plaisir. Mais quand elles deviennent insupportables et imprévisibles, c'est peut-être le signe qu'il faudrait enfin vous en soucier. Ne négligez pas les signes que votre corps vous envoie : derrière chaque petit tracas et chaque changement anormal, il y a forcément une cause bien définie. Alors plutôt que de vous faire peur ou de souffrir en silence, identifiez-la et remédiez au problème. Votre corps vous en remerciera...

1. Vous êtes trop stressée

C'est la plus commune des raisons qui font que vous n'avez pas vos règles : le stress. Ce que vous prenez donc pour un cadeau de Dame Nature - pas de règles douloureuses pendant deux mois, quel pied ! - est en fait un signal envoyé par votre corps. Il est impérieux : il va falloir se reposer. 

Comment y remédier : Si votre niveau de stress est lié à une contrariété passagère, accordez-vous une soirée entre copines ou un bon spa pour vous détendre et oublier vos petits soucis du quotidien. Profitez des fêtes et des vacances pour retrouver votre famille et changer d'activités. Cependant, si votre stress a des causes plus profondes, n'hésitez pas à demander l'aide d'un psychologue pour bénéficier d'une thérapie ou d'un traitement. 

À lire aussi
Savez-vous à quoi rassemble vraiment votre poitrine ? santé
Sur Twitter, une image de l'anatomie féminine devient virale

2. Vous ne mangez pas assez

Si vos règles sont irrégulières voire absentes depuis plusieurs mois, l'une des causes peut être à chercher dans le contenu de votre assiette. Si vous suivez un régime strict, que vous avez subitement changé vos habitudes alimentaires et/ou que votre IMC (Indice de masse corporelle) est inférieur à 18, il est probable que l'absence de règles soit liée. 

Comment y remédier : suivez à la loupe l'évolution de vos règles. Si un léger retard ne doit pas trop vous préoccuper, veillez cependant à ce que cela ne se reproduise pas. Si vous avez perdu beaucoup de poids en très peu de temps, votre corps a subi un choc. Pour lui redonner ses repères, redonnez-lui les calories dont il a besoin.

3. Vous faites des efforts physiques trop intenses

Vous êtes adepte des marathons et autres défis physiques extrêmes qui mettent votre corps à rude épreuve ? Il arrive parfois qu'après des efforts physiques très intenses, notamment la course, les règles ne se déclenchent pas.

Comment y remédier : veillez à avoir un apport en calories suffisant pour compenser l'effort. Si vos règles ne reviennent pas au bout de plusieurs mois, c'est que vos habitudes alimentaires ne sont pas adaptées à votre niveau d'effort. Cela peut entraîner des carences importantes : faites-vous éventuellement conseiller par un nutritionniste pour adopter un régime spécial si vous vous lancez dans une épreuve d'endurance qui vient puiser dans vos réserves.

4. Vous souffrez de diabète

Le diabète de type 2 peut également être une cause d'irrégularités dans les cycles mensuels. En effet, la résistance à l'insuline, une hormone qui fait baisser le taux de sucre dans le sang, peut parfois également affecter les ovaires. Si vous êtes diabétique, en période de règles, vous ressentirez probablement une sensation de soif, vous aurez davantage d'appétit et éprouverez plus de fatigue que d'ordinaire.

Comment y remédier : la première des mesures à prendre, c'est de manger régulièrement, des aliments avec un faible indice glycémique et également peu salés. N'hésitez pas non plus à demander conseil à un spécialiste pour traiter sur le long terme votre diabète.

5. Vous avez le syndrome des ovaires polykystiques

Si vos règles sont irrégulières ou absentes mais qu'aucun autre symptôme ne se manifeste, sachez qu'un trouble ou un retard de règles peut également être du à des dysfonctionnements internes, et donc difficiles à détecter. Le syndrome des ovaires polykystiques, qui touche une femme sur dix en France, est une anomalie hormonale commune. Elle touche les follicules : au lieu de mûrir pour devenir des ovules, ceux-ci s'accumulent dans les ovaires, ce qui empêche l'ovulation. Résultat : les règles sont irrégulières voire absentes. L'un des symptômes qui peut vous mettre la puce à l'oreille, c'est la poussée d'hormones mâles qui peut se traduire par de l'acné, une pilosité excessive ou encore une prise de poids importante et difficile à expliquer. 

Comment y remédier : seule une échographie pelvienne pourra établir si vous souffrez effectivement de ce syndrome des ovaires polykystiques. Si c'est le cas, plusieurs choses : tant que vous ne désirez pas être enceinte, l'absence de règles et d'ovulation n'est pas un problème en soi ; au contraire, cela réduit considérablement le risque de grossesse. Pour traiter les problèmes liés à la poussée d'hormones mâles, vous pouvez consulter un endocrinologue afin qu'il vous prescrive un traitement adapté. Si vous souhaitez tomber enceinte, il faudra vous adresser à votre gynécologue pour obtenir un traitement adapté à votre cas.

6. Vous faites de l'anémie

Si vos règles sont abondantes, c'est peut-être le signe que vous souffrez d'anémie, une carence en fer qui se traduit par un manque de globules rouges. Les symptômes qui caractérisent cette carence sont une fatigue intense et anormale, une mine pâle, des vertiges et des essoufflements.
Comment y remédier : toutes les femmes peuvent faire de l'anémie, néanmoins celles qui ont un régime pauvre en fer sont souvent les plus touchées. Si vous êtes végétarienne, vous avez donc plus de risques de manquer de fer, car la viande rouge en contient beaucoup. Adaptez donc votre alimentation et mangez par exemple des légumes verts à feuilles sombres (épinards), des haricots et du poisson pendant la période de vos règles. Si cela ne suffit pas, vous pouvez vous faire prescrire des compléments alimentaires pour rétablir le taux de fer dans votre organisme.

7. Vous êtes atteinte d'endométriose

Endométriose : le terme est barbare, et pourtant environ 1 femme sur 10 est concernée par ce syndrome en France. Concrètement, l'endométriose se traduit par des règles très douloureuses. En détail, il s'agit d'une maladie gynécologique chronique due aux cellules migratoires, qui se détachent de l'utérus au moment des règles et se dirigent vers les autres organes. Cette migration crée des kystes et des lésions douloureuses. Encore relativement méconnue, cette maladie peut pourtant s'avérer handicapante au quotidien, et peut parfois provoquer des problèmes de fertilité par la suite.

Comment y remédier : même s'il n'existe malheureusement pas de remède miracle pour éradiquer définitivement l'endométriose, certaines pilules ont pour effet de réduire le flux des règles et donc de diminuer les douleurs. Quoiqu'il en soit, consulter son gynécologue est important : cessez de souffrir en silence...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Psycho Règles
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780979514
Que disent les règles de votre état de santé ?
Que disent les règles de votre état de santé ?
Des règles douloureuses, abondantes ou irrégulières : apprendre à décrypter ces anomalies peut parfois mettre en lumière d'autres soucis de santé.
https://www.rtl.fr/girls/intime/que-disent-les-regles-de-votre-etat-de-sante-7780979514
2015-12-27 10:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hVVOPvIjXjGNLKsxTHB9Jg/330v220-2/online/image/2015/0403/regles_140966871116991400.jpg