2 min de lecture Télévision

"Le Viol" : la soirée qu'il ne fallait pas manquer sur France 3

NOUS L'AVONS VU - France 3 a diffusé, mardi 19 septembre, un téléfilm de fiction, un documentaire et un débat sur la question du viol en France.

"Le Viol", une fiction-événement diffusée sur France 3
"Le Viol", une fiction-événement diffusée sur France 3 Crédit : France 3
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

"On les a pas violées, elles étaient d'accord." C'est la défense que tiendront trois jeunes hommes, de leurs premiers interrogatoires par les forces de l'ordre locales jusqu'au jugement final. Trois amis qui, un soir d'été de 1974, pénètrent dans la tente de Nicole (Camille Sansterre) et Malia (Bérangère McNeese), un couple de jeunes femmes belges. Elles se disent violées tandis qu'eux, refusent de l'entendre et encore moins de l'admettre. 

Dans Le Viol, fiction réalisée par Alain Tasma et diffusée sur France 3 ce mardi 19 septembre à l'occasion d'une soirée-événement sur le sujet, le téléspectateur va suivre la descente aux enfers de ces jeunes femmes face à une société machiste et misogyne, également mise en lumière dans Le Procès du viol, documentaire de 51 minutes qui accompagne ce long-métrage.

"Nous vivons dans un monde d'hommes, on ne peut pas le changer", clame-t-on à Nicole et Malia qui ne cesseront, dans cette fiction, de vouloir faire reconnaître le crime qu'elles ont subi. 

À lire aussi
"Mums make porn" : l'émission où des mères tournent le film porno idéal pour leurs ados Sexo
"Mums Make Porn" : des mères tournent le film porno idéal pour leurs ados

Par les mots d'abord, ceux que leurs proches comme leurs violeurs ne veulent entendre ("Ce qu'on a vécu c'est un viol", martèle l'une d'entre elles), mais surtout par la justice qui va demander à Nicole et Malia de raconter et de justifier leurs agressions sexuelles dans un lent discours clinique et détaillé. 

Le "procès du viol"

"Votre combat, c'est celui de toutes les femmes", explique alors l'avocate de la Ligue des droits des femmes, qui a pris en main le dossier. Il faudra attendre l'intervention d'une autre femme, Maître Gisèle Halimi (Clothilde Courau), également militante féministe, pour envoyer l'affaire aux assises et permettre à Nicole et Malia de voir leurs violeurs derrière les barreaux.

Ce "procès du viol", comme on l'a alors surnommé, est bien plus qu'une victoire isolée, puisque c'est lui qui a déclenché une réflexion autour du consentement et a permis à une nouvelle loi d'être promulguée le 23 décembre 198084.000 femmes de 18 à 75 ans sont victimes de viols ou de tentatives de viol chaque année, selon les chiffres du gouvernement. 

Soirée continue, Le Viol, suivi d'un débat et d'un documentaire, mardi 19 septembre, sur France 3 à partir de 20h55.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Viol Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790136952
"Le Viol" : la soirée qu'il ne fallait pas manquer sur France 3
"Le Viol" : la soirée qu'il ne fallait pas manquer sur France 3
NOUS L'AVONS VU - France 3 a diffusé, mardi 19 septembre, un téléfilm de fiction, un documentaire et un débat sur la question du viol en France.
https://www.rtl.fr/girls/intime/le-viol-sur-france-3-la-soiree-qu-il-ne-faut-pas-manquer-7790136952
2017-09-19 10:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Q7HB-6LVfbqnIYOaD1L5Bw/330v220-2/online/image/2017/0918/7790141945_le-viol-une-fiction-evenement-diffusee-sur-france-3.jpg