2 min de lecture États-Unis

Droit des femmes : pourquoi une seconde "Women's March" s'organise à Las Vegas

Tamika Mallory, co-présidente de la "Women's March", explique à "USA Today" en quoi va consister cette nouvelle "Marche des Femmes" un an après l'élection de Donald Trump à la tête des États-Unis.

Des manifestantes lors de la "Marche des Femmes" à Washington, le 21 janvier 2017
Des manifestantes lors de la "Marche des Femmes" à Washington, le 21 janvier 2017 Crédit : Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

C'est une nouvelle date à inscrire dans votre agenda : le dimanche 21 janvier, un an jour pour jour après la première"Women's March" ("Marche des Femmes", en français), le combat des femmes contre les atteintes à leurs droits fondamentaux continue. 

L'année dernière, le cœur du cortège s'était mobilisé à Washington, capitale des États-Unis où, la veille, le 20 janvier 2017, Donald Trump prêtait serment à son pays. En 2018, les organisatrices de la Marche des Femmes ont décidé de changer de direction : elles appellent les femmes et leurs alliés à défiler à Las Vegas, dans l'État du Nevada.

Avec une nouvelle mission : lancer une journée nationale d'inscription sur les listes électorales pour aider à faire élire plus de femmes et de candidats progressistes aux prochaines élections. 

À lire aussi
Jared Polis, le soir des élections de mi-mandat aux États-Unis, le 6 novembre 2018, à Denver, dans le Colorado États-Unis
Midterms 2018 : pour la première fois, un gouverneur élu ouvertement gay

L'événement a été baptisé "Power to the Polls" (le pouvoir aux urnes") et s'il s'organise dans la ville du jeu, ce n'est pas par esthétisme mais pour le symbole. Las Vegas se présente en effet cette année comme un véritable champ de bataille des élections à venir aux États-Unis pour élire de nouveaux ou nouvelles sénatrices et gouverneures.

Une édition encore plus importante ?

"Nous pensons que cet événement est une prochaine étape importante qui nous donnera l'occasion de travailler à la base avec des partenaires et des individus engagés pour le long terme", a expliqué Tamika Mallory, co-présidente de la "Women's March" à USA Today

Pour elle, l'une des organisatrices de la première marche, cette nouvelle manifestation pourrait être encore plus importante que la précédente. "L'année dernière, Donald Trump n'était même pas encore président (...). Mais durant 2017, nous avons pu voir comment une partie de sa rhétorique s'est transformée en politiques et procédures concrètes. Ces dernières ont des répercussions sur les communautés qui ont déjà du mal à lutter au quotidien", a ajouté l'activiste américaine.

À Paris, une manifestation est également organisée dimanche 21 janvier à partir de 14h30 sur la place du Trocadéro. D'autres villes de France ont également suivi le mouvement. Toutes les manifestations sont rassemblées dans une carte sur le site de l'événement. Le rendez-vous est pris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis International Donald Trump
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791888283
Droit des femmes : pourquoi une seconde "Women's March" s'organise à Las Vegas
Droit des femmes : pourquoi une seconde "Women's March" s'organise à Las Vegas
Tamika Mallory, co-présidente de la "Women's March", explique à "USA Today" en quoi va consister cette nouvelle "Marche des Femmes" un an après l'élection de Donald Trump à la tête des États-Unis.
https://www.rtl.fr/girls/identites/women-s-march-pourquoi-une-seconde-marche-s-organise-a-las-vegas-7791888283
2018-01-19 14:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AmMGALKE0VbbjRgRisCmDA/330v220-2/online/image/2018/0118/7791888698_des-manifestantes-lors-de-la-marche-des-femmes-a-washington-le-21-janvier-2017.jpg