1 min de lecture Transgenre

Tours : l'université ouvre des toilettes pour les étudiants transgenres

L'université François-Rabelais, à Tours, ouvrira des toilettes "neutres" d'ici la fin de l'année. Une première en France.

Des toilettes (illustration)
Des toilettes (illustration) Crédit : AFP / PHILIPPE LOPEZ
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"Un sentiment de malaise". C'est ainsi que Charly, décrit ce qu'il ressent lorsqu'il se rend aux toilettes de l'université de Tours, ou lorsqu'on l'appelle par son prénom féminin inscrit à l'état civil.

Depuis son témoignage en tant qu'étudiant transgenre sous traitement hormonal, auprès de la mission égalité, diversité et handicap du campus, deux mesures ont été adoptées pour la rentrée 2017 : l'ouverture de toilettes "non-genrées", et l'autorisation pour les étudiants d'utiliser leur nom d'usage sur leur carte d'étudiant.

Il s'agit d'une première en France. "Aucun décret ou texte de Loi n‘encadre ces mesures en milieu scolaire", précise au Figaro Étudiant Frédéric Potier, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT. L'université François-Rabelais de Tours a donc le champ libre pour appliquer ces mesures qui concernent aujourd'hui 5 étudiants sur les 17.000 qu'accueille le campus.

Aux États-Unis, une circulaire avait été adoptée pour que les étudiants puissent se rendre dans les toilettes associées au genre auquel il s'identifiait. Le texte a été finalement supprimé par Donald Trump en février dernier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transgenre Université Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants