1 min de lecture Élections sénatoriales

Sénatoriales : le Sénat a-t-il une réelle chance de se féminiser ?

Les élections sénatoriales battent des records cette année : plus de candidates sont présentées par les partis. Mais ont-elles vraiment une chance d'obtenir un siège ?

L'hémicycle du Sénat vu depuis le bureau du président de la Chambre haute
L'hémicycle du Sénat vu depuis le bureau du président de la Chambre haute Crédit : AFP / Archives, Lionel Bonaventure
Arièle Bonte
Arièle Bonte
et AFP

Ils et elles ont de 24 à 92 ans. 1996 candidats et candidates se disputeront dimanche 24 septembre 171 sièges au Sénat. Il n'y aura jamais eu autant de personnes à départager, tandis qu'un autre record suit celui déjà emprunté par l'Assemblée nationale : 45,5% des candidats sont des femmes. Aujourd'hui, les sénatrices occupent 27% des sièges du Sénat.

Cependant, lorsqu'on regarde de plus près les chiffres, on remarque qu'aucun des grands partis n'atteint la parité des candidats : 43% des Républicains sont des femmes, 45% pour le FN, 46% pour l'UDI, le Parti communiste et le Parti socialiste, et 47% pour la République en Marche, qui présente par ailleurs le plus de candidats et candidates avec 208 personnes au total.

Virginie Van Damme (DIV), qui se présente auprès des Français établis hors de France, est la plus jeune candidate. Âgée de 24 ans depuis le 29 août, elle a tout juste l'âge minimum légal pour se présenter face à Jacques Donnay, candidat divers droite dans le Nord, qui est de loin le doyen à 92 ans et 9 mois. Il a déjà siégé au palais du Luxembourg de 1999 à 2001. 

Un "espoir de féminisation minime"

Malgré ce taux record de candidates, les élections sénatoriales représentent un "espoir de féminisation minime", pour l'association Politiqu'elles.

"L’association est aujourd’hui préoccupée par le risque du maintien du statu quo quant à la part de femmes élues sénatrices dans quelques semaines", écrit l'association dans un communiqué.

À lire aussi
Chelsea Manning, future sénatrice des États-Unis ? États-Unis
Chelsea Manning, future sénatrice aux États-Unis ?

En effet, selon les analyses de Politiqu'elles, "seules 26% des têtes de listes du Sénat sont des femmes", tandis que La République En Marche déçoit en ne présentant "que sept femmes en tête de liste (...)", soit un tiers environ des candidats.

"Nous sommes bien loin des 50% revendiqués fièrement lors des élections législatives", s'indigne Politiqu'elles, "déçue du manque de volonté politique des partis" en terme de parité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections sénatoriales Politique Égalité hommes-femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants