6 min de lecture Halloween

Halloween : 3 (vraies) sorcières partagent leur expérience

TÉMOIGNAGES - Halloween oblige, nous avons pris contact avec trois sorcières des temps modernes. Rituels, pierres, croyances... Récit de leur initiation magique.

Les sorcières de la saison 3 de "American Horror Story"
Les sorcières de la saison 3 de "American Horror Story" Crédit : FX
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Ne lui parlez pas de balai. La sorcière de 2016 se déplace en Uber. Du moins, celle de cette génération-là, connectée sur les réseaux sociaux comme Instagram, Tumblr ou Pinterest, ces plateformes où l'image est reine et donc, forcément léchée. Plus de trois siècles après le célèbre procès de Salem, les sorcières ou wiccans (adeptes de la Wicca, mouvement spirituel, forme de pensée ésotérique qui peut se pratiquer de différentes manières selon les courants et les adeptes) n'ont plus vraiment peur de se retrouver sur le bûcher

Il suffit de faire un tour sur les réseaux sociaux pour se rendre compte de la popularité du phénomène. Sur Instagram par exemple, on recense (à l'heure où nous écrivons ces lignes) 725.000 occurrences du terme "wicca" ; 525.000 "wiccan" ; 750.000 "witchcraft" ("sorcellerie"). Baladez-vous dans cet univers et vous découvrirez un joli mélange de photos inspirantes, d'autels magiques, cartes de tarots, talismans et autres cristaux, chats (noirs) et, enfin, de nombreux selfies. Des jeunes femmes, pour la plupart, appartenant à une large communauté internationale : les "wiccans of Instagram". Un hashtag qui regroupe plus de 40.000 posts sur Instagram.

Elles viennent d'Australie, de Grèce, de Turquie ou des États-Unis (où l'on peut même commander sa "box de sorcellerie", merveille de l'uberisation) mais aussi de Belgique et de France. À l'occasion du 31 octobre, nous avons pris contact avec trois jeunes femmes et nous leur avons demandé comment c'était d'être une adepte de la sorcellerie, de la magie Blanche ou des énergies aujourd'hui. Réponses. 

À lire aussi
Dans la série "Girls", toute excuse est bonne pour faire la fête harcèlement
"Tu m'envoies un SMS quand tu es bien rentrée ?", ou l'angoisse du retour

Laurie, 23 ans, auxiliaire de vie à Marseille qui "manipule les énergies"

"Je suis auxiliaire de vie à Marseille, parfois tatoueuse, maman à plein temps et artiste qui bricole dans plusieurs domaines, dont la fabrication de bijoux à base de pierres. Je manipule aussi les énergies. Cela veut dire, selon moi, forcer les événements (sur le plan spirituel) afin d'arriver à une situation voulue. Je ne l'envisage que comme une aide pour les situations difficiles.


J'ai toujours 'baigné' dedans, cet intérêt m'ayant été transmis par ma famille, et plus particulièrement par ma mère. Mes premiers souvenirs à ce sujet sont globalement assez flous car j'étais très jeune. Mais je me rappelle clairement de ma mère m'apprenant l'utilisation d'un pendule ou qui m'initie à la lithotérapie - soit utiliser les pierres en fonction de leurs différentes propriétés. Aujourd'hui, manipuler les énergies me permet de me sentir libre et utile dans un monde d'obligations et d'égoïsme. Pour certaines pratiques, je me documente oralement. Pour d'autres, par le biais de vieux livres trouvés dans les bibliothèques familiales. Plus récemment, à la bibliothèque municipale et sur Internet, malgré le tri extrêmement précautionneux qu'il faut faire des infos qu'on en tire. 

J'ai toujours sur moi des pierres dont je sais que leur énergie va m'être utile. Je travaille également sur des bijoux en minéraux que je 'charge' d'énergie ou d'intention pour en faire bénéficier son prochain propriétaire. Pour cela, je pratique la visualisation, qui consiste à créer une image mentale de ce que l'on souhaite. Si, lors de la visualisation, la volonté est suffisamment forte, cela influe sur le plan physique.

Les pierres que j'utilise le plus sont l'améthyste, gardée sous l'oreiller pour favoriser le sommeil. La kyanite noire associée à une pierre de lune, portées en collier, agissent comme un "bouclier" énergétique, l'aventurine aide à contrôler ses émotions et très efficace contre les ondes électromagnétiques. Les pierres peuvent être portées en bijou, ou simplement dans la poche, le tout étant d'être en contact avec. 

Ce soir pour Halloween, je vais faire un bon repas pour ma famille et je vais porter une attention particulière à ceux qui ne sont plus parmi nous !"

Juliette, 22 ans, étudiante en beaux-arts en Bretagne et Wiccan "depuis peu"

"Mon intérêt pour la Wicca date de peu. Petite je regardais Charmed, cette fameuse série avec les trois sœurs sorcières. Comme je les admirais beaucoup, je me suis intéressée à la magie, la sorcellerie et j'ai ainsi fait la découvert de la Wicca. J'ai fait des recherches sur Internet mais à l'époque, il n'y avait pas grand chose. J'ai laissé tomber jusqu'au lycée. Certains sites étaient alors un peu bidon, d'autres très intéressants (comme le forum Wicca Radio). Ils conseillaient des livres que j'ai achetés, comme La wicca, guide de pratique individuelle de Scott Cunningham. Ce qui m'intéresse le plus dans cette pratique, c'est le contact fort avec la nature et le respect des animaux. L'environnement et l'idée de tolérance envers les autres mais aussi une certaine paix intérieure. 

La Wicca m'a aidée à arrêter de fumer

Juliette
Partager la citation

Je ne fais pas de 'magie' à proprement parler, même si je célèbre les solstices d'hivers et d'été ainsi que les équinoxes du printemps et de l'automne. D'après moi cependant, le statut de sorcière Wiccan n'est pas toujours lié à des rituels magiques. Il s'agit d'être conscient de la beauté de chaque chose qui nous entoure, de voir en la nature et les animaux de bonnes énergies. La Wicca m'a aidée à arrêter de fumer parce que j'ai compris que, pour être proche de la nature, il fallait se détacher de toute chose mauvaise pour le corps. J'ai aussi diminué ma consommation d'alcool, je médite et je fabrique mes propres infusions/thés et soin pour la peau, comme des gommages, avec du miel, des noyaux d'abricots ou des pépins de pommes que je broie avec du sucre roux et des huiles essentielles.

Je vois la Wicca comme un art de vivre. Même si je pense que, pour d'autres, elle prend totalement la place de religion. Le principal étant de respecter le choix des autres. Ce n'est pas une secte, il n'y a aucun sacrifice. Ces idées reçues sont basées sur des fondements faux. Mes amies savent que je m'intéresse à ce genre de choses, cependant je ne m'étale pas beaucoup sur le sujet sauf si on me le demande. J'aime faire découvrir aux autres ce que je connais des plantes et de leur vertus par exemple.


Pour Halloween ou plutôt Samhain, j'ai décoré mon appartement dans les tons automnaux avec de jolies feuilles mortes que j'ai ramassées lors de longues balades en forêt avec mon copain. Nous creuserons aussi une citrouille, que nous allumerons le temps de la nuit, pour ensuite en faire un gâteau. Pour finir, nous préparerons mon copain et moi un repas sans viande, composé de potimarron, de navet et des pommes ainsi que du pain d'épice et d'un thé aux carottes et à la citrouille que j'ai fait pour l'occasion."

Sally, 17 ans, vient de Bruxelles et pratique la "magie Blanche"

"Je viens de Belgique mais je suis étudiante en Sciences Humaines. Je suis Wiccan depuis trois ans. Grâce à ma mère, j'ai toujours été entourée par la magie, les pierres précieuses, les rituels... C'est une hippie de souche et elle aime ne faire qu'un avec la nature. J'ai suivi sa voie en y ajoutant mes croyances : la magie Blanche et les lois des éléments.


La magie Blanche revient à utiliser uniquement de bonnes énergies pour notre propre bien ou celui d'un autre. Dans nos rituels, nous faisons appel à la nature mais aussi aux dieux et déesses. Quant aux lois de la nature, nous les utilisons selon nos croyances. Par exemple avec les sels : ils contiennent des milliers de molécules en forme de cristaux et absorbent d'autres éléments, à savoir les mauvaises ondes. J'ai effectué mon premier rituel il y a trois ans, un soir de pleine lune. Je suis allée à l'extérieur et j'ai allumé des bougies en répétant mes charmes plusieurs fois. J'ai ressenti un bon sentiment et je n'ai jamais cessé de pratiquer la magie depuis ! 

Je suis contre les religions concrètes et c'est pour cela que j'ai choisi la magie et la nature. Aucun être supérieur ne nous dicte quoi faire. Notre philosophie est naturelle et libre. Nous suivons notre Book of Shadows ("Livre des Ombres", ndlr.) et le cycle de la nature pour réaliser, grâce à des rituels, tous nos désirs d'amour, de motivation, amitié, passion, protection... Ils sont tous différents et chaque sorcière possède sa propre version.

Halloween n'est pas qu'une fête commerciale

Sally
Partager la citation

Pour mon rituel au nom de L'Amour, par exemple, je m'installe devant mon autel et allume deux bougies rouges (le chiffre deux signifiant le couple et la couleur rouge la passion et l'amour). J’allume une bougie noire pour me protéger des mauvaises énergies. Sur le sol, je trace un cercle de sel pour absorber les mauvaises ondes. Dans un pot en bronze, je mélange plusieurs plantes, accompagnées des quatre éléments (eau, feu, terre et air). Selon ce que je souhaite pour mon couple, je prononce un charme de mon Book of Shadows.


Pour Halloween je vais bien sûr sortir avec mon groupe d'amis ou nous allons passer une formidable soirée accompagnés des esprits d'Halloween. Car il ne s'agit pas que d'une fête commerciale. Nous regarderons un bon film d'horreur et le jeu de la planche Ouija est bien sûr inscrite sur le planning ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Halloween Sorcellerie
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785464202
Halloween : 3 (vraies) sorcières partagent leur expérience
Halloween : 3 (vraies) sorcières partagent leur expérience
TÉMOIGNAGES - Halloween oblige, nous avons pris contact avec trois sorcières des temps modernes. Rituels, pierres, croyances... Récit de leur initiation magique.
https://www.rtl.fr/girls/identites/rituels-pierres-croyances-trois-vraies-sorcieres-partagent-leur-experience-7785464202
2016-10-31 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GE-zTeTZU8qv17pnh-paEQ/330v220-2/online/image/2016/1027/7785475474_les-sorcieres-de-la-saison-de-american-horror-story.jpg