1 min de lecture IVG

Pour l'ambassadrice pour les droits des femmes choisie par Trump, l’IVG est un génocide

Dans un article publié en 2013, la militante antiféministe Penny Nance jugeait l’avortement légal pire que la Shoah.

Des militants anti-avortement manifestent à Washington, le 27 janvier 2017
Crédit Image : AFP

Penny Nance devrait bientôt être nommée au poste d'ambassadrice pour les droits des femmes par le président américain Donald Trump, selon le site Politico. Militante antiféministe connue pour présider l’organisation chrétienne Concerned Women for American ("Femmes inquiètes pour l’Amérique"), l’ambassadrice supervisait nombre de programmes pour mettre un terme aux violences quotidiennes contre les femmes, et contribuer à protéger leurs droits à travers le globe.

Mais l’un de ses plus grands combats reste incontestablement celui contre l’avortement. En 2013, Penny Nance a d'ailleurs signé un éditorial qui fait un douteux parallèle entre les victimes de la Shoah et les fœtus avortés, allant même jusqu’à comparer l’opération à un "génocide".

"L'avortement est le combat des droits de l'homme fondamental de notre époque. Pour la génération de nos grand-parents, la Shoah était l'atrocité la plus terrible commise contre l'humanité. Près d'un million et demi d'enfants juifs ont été tués dans le génocide nazi. Ce qui est honteux, c'est que depuis longtemps, l'Amérique a surpassé ce nombre de petites vies perdues à cause d'un cruel génocide."

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés